Se former ou pas ? That is the question ! Faire sonner un bol de cristal, ça ne semble pas bien sorcier ! Oui, mais…

Se former ou ne pas se former au bol de cristal ?

Se former ou ne pas se former au bol de cristal… that is the question ! Shakespeare nous inspire avec justesse la question !

Biensur, faire « sonner » un bol de cristal ce n’est pas un exercice bien sorcier ! Oui, mais… l’êtreté est bien au cœur de la pratique pour en jouer avec précision.

  • A quoi ça sert ?
  • Quels impacts possibles ?
  • En quoi se former est utile ?

Ce n’est peut-être pas aussi simple qu’il y parait car, au-delà des sonorités, il s’agit de vagues puissantes d’énergie ! Le Son, c’est bien de l’énergie dans sa forme vibratoire.

Se former pour connaitre l’usage d’un bol de cristal

En réalité, la palette d’utilisation est assez large.

Quelle utilisation pour un bol de cristal :

A l’origine, les bols blancs ou transparents étaient des creusets de laboratoire et ils le sont encore de nos jours.

Ils peuvent également servir à réaliser des élixirs ou à dynamiser de l’eau ou diverses préparations à visée thérapeutique, aqueuses ou non-aqueuses tels des onguents, des sirops, …etc. L’eau ou les préparations peuvent également être informées grâce aux dimensions mémorielles et amplificatrices du quartz, matériau à la base de leur fabrication.

Pour quoi utiliser les Sons du bol de cristal ?

Les bols de cristal, ou plus exactement les bols chantant en quartz, sont aujourd’hui des instruments utilisés en thérapie sonore, en soins de détente et de relaxation, en méditation sonore que l’on appelle aussi des voyages ou escapades sonores ou encore lors de concerts.

La dynamique spiralée de leurs sons multidirectionnels place le cerveau sur un cycle alpha (relaxation profonde). C’est une étape importante en thérapie comme en méditation pour générer des états modifiés de conscience.

Ils accélèrent également le processus d’induction en hypnose lorsqu’ils sont utilisés à bon-escient.
En d’autres termes, les bols de cristal amènent à une relaxation profonde tant au niveau physique que mental et émotionnel. Ils harmonisent avec une facilité déconcertante nos différents états intérieurs, du corps physique jusqu’aux plus subtils.

Quel est l’intérêt vibratoire d’un bol de cristal :

Que l’on en joue pour la beauté des sons ou à des fins plus ciblées, l’énergie-Son va œuvrer ! Mieux vaut, sans doute, en être conscient.

Car, de toutes les manières, le niveau vibratoire va se modifier.
Celui de la pièce (environnement) et celui des personnes en présence. En fait, le taux vibratoire du vivant va s’en trouver changer : animaux, plantes, minéraux. Cela touche aussi les univers plus subtils qui ne sont d’ailleurs pas (toujours) visibles.

Si l’on accepte le postulat que l’univers est doté de conscience, alors, bien au-delà de l’intelligible, les vibrations sonores impactent et informent l’être vivant qu’est l’univers !

Quels impacts possibles ?

Avant d’offrir des Sons, lorsque cela est possible, répondez à ces 5 grandes questions :

  1. Qui sont les personnes qui vont en bénéficier ?
  2. Que recherchent-elles ? Par exemples :
    • Quels sont leurs besoins ou désirs ?
    • Quelles sont les problématiques qui les amènent à vous ?
    • Qu’espèrent-elles contacter ou obtenir comme état intérieur ?
  3. Quel est leur état de santé global ?
  4. Quel est leur état énergétique ou vital ?
  5. Et vous ? Posez-vous ces questions pour vous-même

N’oubliez pas que les Sons, c’est de l’énergie !
Celle des bols de cristal est haute d’un point de vue vibratoire. Ainsi, la ou les personnes vont devoirs « s’adapter » à cette montée vibratoire.

Cette montée agit sur les corps comme une poussée.

En quoi se former peut aider ?

Voici quelques conseils centrés sur la personne

La personne est particulièrement fatiguée, triste ou déprimée :

Vous devez adapter votre jeu afin de ne pas l’épuiser.

La personne est tendue, stressée ou « fermée » :

La douceur de votre pratique va l’amener à la détente ; à défaut de cela, elle risque de résister et les Sons peuvent même être douloureux ou anxiogènes.

La personne est agitée ou particulièrement anxieuse (à évaluer) :

Vous devrez évaluer la situation et envisager l’intérêt de l’accompagner sans bol de cristal. En effet, ce dernier va énergétiser un état intérieur déjà inconfortable. Cela peut majorer ainsi son anxiété.

Quelques conseils centrés sur le bol de cristal

Votre bol de cristal est-il clarifié – nettoyé d’un point de vue énergétique ?

Le quartz est un minéral, entre autres choses, qui est mémoriel. Donc, il emmagasine des champs informationnels et les restituent de manière amplifiée. Vous devinez combien il est crucial d’utiliser votre instrument indemne de tout champs non-désirés, neutre et vibrant sur sa fréquence originelle !

Votre bol de cristal ne chante pas comme d’habitude ou ne chante pas du tout ?

Ceci peut révéler un environnement avec des fréquences vibratoires un peu basses. Il vous faudra le clarifier puis élever le taux vibratoire du lieu et/ou des personnes (y compris vous-même).

Par ailleurs, si son langage vibratoire se modifie, c’est peut-être qu’il fait plutôt froid dans la pièce. D’autre part, le niveau hygrométrique va également influencer le Son.

Donc, il est important d’évaluer cela afin d’œuvrer de manière adaptée.

Vous avez plusieurs bols avec des notes différentes ? Comment choisir le bon intervalle de fréquences ?

Car chaque intervalle de notes musicales a un impact différent. Donc, ils vont créer des états de l’être différents ! La tierce, la quarte, la quinte… etc. ou encore jouer à l’octave vont générer une perception de la réalité différente. Ces jeux de fréquences ont un lien avec les fréquences cérébrales, la résonnance sur le plan physique mais aussi celle sur les plans subtils ; sur les émotions mais encore sur la sphère des sentiments, des états affectifs. Ils peuvent également générer des états modifiés de conscience de la réalité.

Ainsi, ces savoirs sont utiles afin d’ajuster sa pratique en connaissance de cause, et surtout des effets !

D’autres questions encore seront centrées sur le praticien et le cadre thérapeutique proposé !

Se former, ne pas se former : Perspectives !

Vous devinez déjà que des formations en sonologie favorisent l’acquisition de compétences au service des personnes ou du vivant dans son ensemble. Elle requiert une juste posture, structurée et souple, adaptative et à l’écoute active de ce qui se vit pour chacun (y compris vous-même) dans l’espace sonore. Cela ne s’apprend pas en un jour !

Jouer de bol de cristal avec maîtrise et subtilité nécessite donc d’acquérir de nouveaux savoirs. Mais aussi de pratiquer pour apprendre. D’observer ce qui se passe, de développer son ressenti, son intuition et de se connaitre soi-même.

Par ailleurs il sera nécessaire de développer ou d’approfondir une éthique personnelle. Puis de l’incarner, la remettre en question, la réajuster… etc. C’est un incontournable !

Cela permet d’offrir une parenthèse au service de l’autre avec compétence. Respectueuse et ajustée à la personne et au contexte relationnel.

Se former, ne pas se former… Tout est question de juste mesure.
A la fois, apprendre des autres et apprendre à partir de soi !
Apprendre sur soi et apprendre par l’expérience-même.
En somme, se former au bol de cristal peut être une aventure exploratoire au cœur de la vie en soi !

 

Namaste
Muriel Lacombe

 

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


comment bâtir du postif au coeur d'une crise planétaire - BLOG Cristal Vibrasons

Du bon usage des crises

Il était si petit… si petit qu’il en était invisible à l’œil nu. Et pourtant… il est parvenu à allumer le feu d’un monde déjà en crise, partout ! Partout sur la planète bleue.
Une fois la pandémie ou pseudo-pandémie passée – le débat n’est pas ici – la crise a pris racine dans l’esprit humain. Car il s’agit d’une racine inconfortable et profonde dans la TERRE de la conscience des Hommes.

Vers un chemin d’autonomie en temps de crise

A présent, l’humanité se trouve à l’aube d’une de ses plus grandes expériences ! Ainsi, débute une aventure de la Conscience pour que nous puissions nous aider mutuellement à vivre et à prospérer dans notre nouvelle « société mondiale ».
Perspective un peu effrayante, n’est-il pas ? Mais, en réalité, il n’y a rien de nouveau en ces termes.

En effet, à y regarder de plus près, tout cela est déjà en place depuis des décennies ! Car sur la planète, nous sommes interdépendants les uns des autres, dépendants des uns ou des autres pour certaines choses, indépendants pour d’autres et nous luttons aussi contre et envers tout ce système dans une folle contre-dépendance, comme des ado en rébellion.
En effet, il s’agit bel et bien d’un chemin d’autonomie qui se dessine. Mais, comment faire pour que cette crise ne soit pas qu’une catastrophe ?

La peur de la complexité et l’occasion d’un virage planétaire

Point n’est besoin de nourrir toutes les théories de complots qui passent à porter de nos babines d’amadou ! En fait, l’Homme est un loup pour l’Homme (mille excuses aux loups), c’est bien connu ! Cela étant, la situation critique à laquelle nous sommes confrontés, est le résultat d’une cascade de causes et d’effets.
La situation est la résultante d’une multitude de causes qui s’enchevêtrent et s’intriquent de manière complexe. Et cette complexité n’est pas encore réellement visible ou lisible. Nous n’en connaissons que de petites parcelles et… nous paniquons !
Pourquoi ?
Parce que la panique s’invite lorsqu’on n’accepte pas vraiment de ne pas contrôler les évènements. Et l’illusion de l’Homme, c’est qu’il peut tout contrôler ! Alors, oui, il y a des risques énormes, humains, économiques et sociaux, sanitaires, alimentaires, entrepreneuriaux, politiques à l’échelle d’une nation mais aussi sur la scène internationale, planétaire…

Ainsi… le danger de ne pas comprendre les causes qui nous ont plongés dans ce chaos fait croître la menace de nous y enfoncer davantage ! Or, au cœur même de ces incertitudes anxiogènes, cette crise est une opportunité inespérée pour se remettre en question tant sur le plan individuel que collectif. Une occasion de réaliser, dans la décennie à venir qui-sait, un virage planétaire !

De la difficulté de discerner le juste ou le meilleur

La peur inhérente à la complexité, insaisissable de manière linéaire ou même croisée, majore la grande peur de la mort. Car l’on ne sait pas d’où vient, précisément, le danger ! Et de fait, la conscience de notre propre mortalité, son spectre, sa présence insidieuse dans le cas de ce virus invisible, est exacerbée.  Donc, dans un tel environnement, considérer l’aspect positif de cette crise est plus que difficile pour un être humain. Parce qu’il est apeuré par l’idée de sa propre disparition ou endeuillé par la perte d’un être cher. Le risque qui se profile alors c’est, peut-être, de privilégier les thèses du risque (ou du complot) par rapport à celles d’une occasion d’évoluer.
C’est, biensur une question de points de vue. Et nous pouvons avoir plusieurs points de vue sur la crise, même s’ils semblent s’opposer. Car notre esprit sait fort bien jouer aux différences de points de vue !

Mais qu’est-ce qui est juste ? Qu’est-ce qui nous parait cohérent ? Le sommes-nous, nous-mêmes ?

Comment choisir dans quelle direction évoluer au coeur d’une crise ?

Thierry Janssen écrivait en 2009 : « la justesse constitue la condition indispensable à la manifestation de l’harmonie, de l’équilibre et de la stabilité. Elle est le gage d’une bonne santé. Elle est le remède aux crises personnelles et collectives. Elle est la solution au chaos psychologique et physique qui mène à la maladie d’un individu. Elle est aussi le moyen de guérir le désordre social et économique qui sème le trouble dans nos communautés. »

Les germes de réponses sont en chacun de nous. Chacun faisant son chemin et sa part !
Peut-être que le choix s’opère dans la cohérence entre ce que l’on perçoit physiquement, ce que l’on ressent émotionnellement et ce que l’on élabore intellectuellement, mentalement.
Si les actions qui en découlent respectent ces 3 champs, alors peut-être, nous rapprochons-nous d’un bon usage des crises. Une plus grande cohérence, le respect du vivant et de ses diversités (entendons ses « différences »), une co-responsabilité actée pour que la vie humaine ait un à-venir !

Le célèbre penseur critique Jeremy Rifkin disait en 2011 « L’émergence de la conscience empathique sera probablement un changement d’avenir aussi gigantesque et profond que lorsque les philosophes des Lumières ont renversé la conscience fondée sur la foi par le canon de la raison. » – Une nouvelle conscience pour un monde en crise- Edition les liens qui libèrent.

Vers une vision spirituelle de la Crise

Développer, pas à pas, une vision spirituelle de cette crise du covid-19. Prendre de la hauteur pour tenter de « sentir » ce qui se joue sur une échelle un brin plus grande que notre existence personnelle. S’essayer à une vision « supra ». C’est-à-dire regarder ce que la Conscience initie avec cette crise.

Comment avancer dans ce nouveau flux ?
Se diriger dans ce couloir d’énergies qui s’entrouvre ?
Et, plus essentiel encore, comment assouplir nos crispations et nos résistances, apaiser nos émotions, nos peurs les plus archaïques ?
En d’autres termes, comment faire le choix de l’amour du vivant-divin ?
Sans angélisme et sans abandonner l’Agir en conscience.
Avec nuance et mesure. Ainsi qu’avec Inspiration…

Donc, un regard plus spirituel permettrait, sans nul doute, une coopération de personnes de sensibilités différentes. Une alliance autour de projets collaboratifs et pluridisciplinaires au service du vivant !

Quitter l’urgence pour avancer rapidement

Inutile de « s’étrangler » avec la pression de l’urgence ! C’est juste « maintenant » que le virage s’amorce en conscience.
Avec Foi, avec réflexion et éthique, avec sensibilité et bienveillance, avec nos doutes et notre détermination combinés : chaque choix au service du vivant, réalisé en conscience, fera rapidement et favorablement évoluer la vie sur Terre. Cessons d’attendre que les politiques changent nos vies ! Nous savons aujourd’hui que cela ne sera pas !
Car rien n’est « sans valeur » ou « inutile ». Et chacun doit, petit-à-petit, réajuster sa vision du monde et ses actes du quotidien, ceux que l’on fait… « sans y penser ». Mais ça… c’était avant ! Ainsi, aujourd’hui, la conscience de l’Autre, du groupe, d’un collectif humain inter-relié prend le chemin d’une intégration réelle dans l’intelligence collective.

Allons vers l’émergence de visions communes concernant des causalités multiples !
Des mises en perspective de solutions à cette crise planétaire pour favoriser la coopération ou la naissance de réseaux d’initiatives écologiques, solidaires et novatrices !

Un véritable changement de paradigme est en cours ! Avec la mise au monde d’un système bâtit sur des valeurs spirituelles assumées. Soyons de ce voyage avec confiance.

 

Namaste les Cristallins,
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Avoir conscience du pouvoir de l'intention c’est prendre possession de son propre pouvoir de création

Qu'est-ce que l'intention ?

Qu’est-ce que l’intention et comment l’utiliser en conscience ? L’intention est telle une flèche décochée par notre conscience vers l’Univers. Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis – l’intention ou l’intentionnalité – semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique !

En effet, nos pensées, nos paroles exercent une influence sur notre réalité. Elles sont une énergie ordonnée, capable de traverser l’espace-temps, sous forme d’émission de biophotonique. Les bio photons étant des particules de lumière porteuses d’énergie émises par tous les organismes vivants. En fait, elles créent un champ informationnel qui émane de nous en permanence !

L'énergie de l'intention : vous pouvez vous en servir 

Bien au-delà des désirs et postures de surface, le pouvoir de l’intention est régi par la loi de l’attraction. Il s’agit d’une réponse vibratoire qui se manifeste en retour, par « attraction » ou résonnance vibratoire. Il s’agit d’une des Lois de l’univers. En bref, nous attirons à nous qui nous sommes !

Etape 1 : se placer à l’écoute de ce qui se dit, à bas bruits, dans les coulisses de soi

Une attention toute particulière est nécessaire pour utiliser l’intentionnalité en conscience : reconnaitre les mécanismes qui vous régissent, les émotions et les pensées qui vous tenaillent. Accepter de les voir, de les identifier, de les accueillir et de les ressentir…

Etape 2 : réaliser votre ménage de printemps intérieur !

  • Aérer : placez-vous à l’écoute de vos sensations profondes telle une bouffée d’air frais
  • Dépoussiérer : lâchez prise du mental ordinaire et des pensées circulaires (laissez-les passer)
  • Nettoyer : afin d’éliminer les traces tenaces de vos pensées habituelles, laissez monter des profondeurs de l’être une forme-pensée qui vous fait intensément vibrer et qui ressemblerait à « votre vérité d’être ». Imprégnez-vous de son message, même s’il n’est pas clairement élaboré
  • Ranger : percevez dans ce message ce qui fait corps avec vous puis valider en conscience cette forme-pensée afin de la mémoriser

Etape 3 : Je pense donc je crée !

Dès lors, cette forme pensée devient un peu votre « étalon intérieur ».
Amusez-vous à formuler votre intention !
Cherchez et trouvez les mots justes et simples pour mettre en forme une intention qui, lorsque vous la prononcez, vous replace au contact de votre ressenti subtil précédent.

Etape 4 : Je prononce donc je manifeste !

La pensée et le verbe sont des outils puissants dans le processus de création de la réalité. Ils sont « directeurs » : ils dirigent l’énergie vers sa manifestation dans le monde physique.
Avoir conscience du pouvoir des affirmations c’est prendre possession de son propre pouvoir de création !
N’hésitez surtout pas à verbaliser votre intention à haute et intelligible voix.
Ressentez ce qui se passe en vous lorsque vous la prononcez.
Réajustez-la autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que perceviez sa fluidité, son exactitude. Votre subjectivité est souveraine ici !
Lorsque vous êtes prêt(e), recentrez-vous grâce à votre posture et votre bol de cristal.
Elevez le niveau vibratoire du lieu, le vôtre et verbalisez votre intention en la dynamisant grâce aux propriétés du quartz de votre bol de cristal chantant.

Le principe est d’allier un temps de méditation sonore avec la pratique de l’intention centrée sur la personne (un décret) et d’activer le potentiel de réalisation personnelle grâce à son intuition

Comment ça marche l'intention ?

Le principe est d’allier un temps de méditation sonore avec la pratique de l’intention centrée sur la personne (un décret) et d’activer le potentiel de réalisation personnelle.

Bol de cristal et intention

Votre bol de cristal est en quartz naturel lui conférant des propriétés de mémoire et d’amplification.
L’intention sollicite une force présente dans l’univers. C’est l’énergie de la Conscience non-locale.
Pratiquer l’intention verbalisée et le bol de cristal ensembles activent des champs vibratoires de conscience que l’on intègre progressivement, qui nous transforme et attire, par résonnance, des expériences nouvelles.

Faites confiance à votre Intuition

L’intuition a des racines dans les structures de l’inconscient.
C’est une faculté spirituelle qui prend sa source dans la dimension la plus sacrée de notre âme. C’est peut-être ce qui explique pourquoi elle revêt un caractère de vérité immédiate !
L’intention dirigée est inflexible. Elle suppose que vous mainteniez votre attention fixée sur votre intention (direction) de manière si ferme que rien ne puisse dissiper le foyer de votre attention.
Tout ce qui fait obstacle à votre conscience doit être exclu. Vous devez devenir capable de maintenir une totale sérénité tout en étant passionnément, intensément tendu vers votre but.
C’est le pouvoir qu’apportent l’attention détachée et l’intention inflexible quand elles sont simultanées.

« L’éveil n’est pas une chose. Ce n’est ni un but ni un concept. Ce n’est pas quelque chose qu’on obtient. C’est une métamorphose » Alejandro Jodorowsky

L’intention comme voie d’éveil

L’intention comme voie d’éveil

Si vous modifiez votre réalité intérieure, vous changez vos fréquences vibratoires et ce qui vous vient alors sur le chemin de la vie est accordé à ces nouveau champs d’énergie, champs de conscience.

A la fois cause et substance, l’énergie quantique constitue l’essence même de l’Univers.
Prendre conscience que la matrice cristalline de notre monde ne se situe pas au niveau matériel mais dans un champ d’énergie doué d’une Intelligence Créatrice, c’est plonger dans le potentiel infini des possibles vibratoires !

Lorsque vous êtes en cohérence, aligné(e) avec Qui vous êtes, tout vient à vous avec simplicité. Vous devenez aussi le témoin de vos propres miracles… Alors, inutile de chercher quel est votre but en ce monde : C’est lui qui vous trouvera !

Il existe chez Cristal Vibrasons des jeux de tirage de cartes sur l’Intention, la Voie du cristal ou des Affirmations spirituelles pour oeuvrer avec votre bol de cristal. Elles peuvent vous servir de guide pour arpenter le chemin de l’intentionnalité.

« Il existe un champ d’énergie pure et illimitée… l’intention. En nous connectant et en activant cette source, nous pouvons transformer nos existences » Dr Wayne W. Dyer

Namaste les Cristallins
Muriel lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


CONNEXION CRISTALLINE ORIGINELLE

CONNEXION CRISTALLINE ORIGINELLE

MurielBy Muriel30 avril 20207 Minutes

FICHE PRATIQUE de connexion cristalline

  1. Asseyez-vous dans votre lieu sacré ou, à défaut, un endroit calme et placez votre bol de cristal face à vous pour débuter la connexion cristalline
  2. Allumez une bougie blanche ou à défaut de couleur claire
    – sachant que chaque couleur est une fréquence vibrale particulière
    – remerciez la lumière d’éclairer votre chemin
  3. Allumez un bâton d’encens avec la conscience d’une pratique millénaire et sacrée pour élever votre esprit et commencer la clarification du lieu
  4. Trouvez votre posture la plus confortable et demeurez dans le silence-centré quelques minutes
  5. Mettez en vibration chantée puis frappée votre bol de cristal avec la conscience d’élever le taux vibratoire de votre lieu, de tout ce qui s’y trouve, visible comme invisible et de réaliser votre connexion cristalline
  6. De nouveau demeurez dans le silence-centré quelques minutes
  7. Faites maintenant chanter votre bol de cristal en exprimant l’intention ci-dessous
  8. Laissez ensuite le langage vibratoire de votre vaisseau de quartz rayonner sans intervenir jusqu’au silence
  9. Puis, demeurez dans le silence-centré quelques minutes en conscience de cette connexion cristalline qui s’est établie et inffuse en vous
  10. Remerciez

INTENTION :

Au sein de ma présence cristalline Eternelle
Guidée par la Divine Conscience et par mon Âme
Avec l’aide de chaque Présence qui œuvre pour la Lumière et l’Unité
Dans les différents Plans et dans les différentes Dimensions :

« Nous bénissons, nous chérissons, nous purifions
Le champ actuel de la conscience de l’humanité
Et nous l’amenons au taux vibratoire de la fréquence cristalline originelle
Dans l’Amour primordial de la création

Afin que la conscience humaine s’élève et exprime pleinement son essence divine originelle, par notre connexion cristalline, instantanément

Afin de coparticiper à la naissance d’une Nouvelle Terre dans le respect et l’amour du vivant, visible comme invisible, passé, présent comme à venir

MISE EN SENS

Le sens de cette pratique est en lien avec

  • les propriétés du quartz naturel (SiO2) dont la capacité mémorielle et amplificatrice mais aussi l’aptitude d’absorber, de réfléchir et d’irradier la lumière sous la forme de champs intelligents d’énergie stable par effet de résonance cristalline
  • le pouvoir de l’intention qui permet de donner une direction à l’énergie émanant de nos pensées, de nos croyances, de nos perceptions dans leur ensemble
  • la puissance de la parole, le verbe, qui permet la manifestation de nos intentions créatrices

Namaste les Cristallins
Relions-nous aujourd’hui dans l’unité de nos coeurs pour le monde de demain !

A Tout bientôt
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager les articles à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


L'ADN et les Sons

L’ADN et les Sons

MurielBy Muriel28 avril 202012 Minutes

Comment expliquer que les Sons, les mots et même nos pensées ont une influencent réelle sur la matière et sur notre ADN ?
Existe t-il une perspective pour agir sur sa reprogrammation ?

QU’EST-CE QUE L’ADN

ADN signifie acide désoxyribonucléique. Il s’agit de la molécule support de l’information génétique héréditaire.
Sa structure est une molécule très longue, composée d’une succession de nucléotides accrochés les uns aux autres par des liaisons phosphodiester.
Dans l’ADN, comme dans l’ARN d’ailleurs, la liaison phosphodiester est le lien entre 2 nucléotides via les éléments Carbone (C)
Il existe 4 nucléotides différents :
– l’adénosine
– la cytidine
– la guanosine
– la thymidine
dont l’ordre d’enchaînement est très précis et correspond à l’information génétique.

En réalité, l’ADN, connu et identifié aujourd’hui, est formé de deux brins complémentaires enroulés en hélice (double hélice).
Cette structure en double hélice, que la plupart d’entre nous connaissons, est codée avec des quantités abondantes d’informations.
En fait, l’ADN peut être utilisé pour stocker plus de données que n’importe quel support artificiel !

L’ADN ET SES MYSTERES

Il est intéressant de noter que de nombreuses fonctions de notre ADN restent un grand mystère que nos généticiens cataloguent « d’ADN poubelle » soit environ 90% !
Car en fait, il semblerait qu’il n’y ait pas 2 brins uniques dans l’ADN mais 12 inconnus supplémentaires, 12 brins potentiels dormant !
L’activation de l’ADN suggère ainsi l’idée qu’il y a un modèle d’ADN supplémentaire. ce dernier est contenu en chacun de nous qui va au-delà de l’hélice à double brin.
Il y a autre chose d’essentiel ! Les codes existant dans l’ADN ne sont pas seulement utilisés pour construire des protéines mais pour communiquer !

Dans des expériences d’un groupe scientifique de Moscou, sous la direction du biologiste moléculaire et biophysicien Pjotr. P. Garjajev, on a pu démontrer que les codes existant dans l’ADN ne sont pas seulement utilisés pour construire des protéines comme c’est le cas pour les gènes.
Le codage de l’ADN est plutôt utilisé pour la communication. Plus précisément, pour l’hyper communication c’est-à-dire comme une hyper-connexion numérique : la nature est en réseau (online) !
Ces résultats et conclusions furent déroutantes et inespérées, car non seulement notre ADN est responsable de la construction de notre corps mais il sert également de stockage de données et de communication. Alors, qui de mieux que des linguistes pour tenter de mieux comprendre le mystère…

AVEC QUI OU QUOI CHUCHOTENT NOS GENES ?

Les linguistes Russes se sont aperçus que le code génétique, notamment nos 90% d’ADN « poubelle », suit les mêmes règles que les langages humains !
Pour cela, ils ont comparé les règles de syntaxes, ceux de la sémantique ainsi que les règles de grammaires de base.

Ils se sont aperçus que les alcalis de notre ADN suivent une grammaire régulière et ont établi des règles semblables à celles de notre langage.
Ce que l’on appelle les alcalis correspondent à l’oxyde et hydroxyde d’un métal alcalin (lithium, potassium, sodium…etc.).
Ainsi, le langage humain n’est pas le fruit d’un heureux hasard, mais est le reflet de notre ADN !

Le biophysicien et biologiste moléculaire Pjotr Garjajev et ses collègues ont également exploré le comportement vibrationnel de l’ADN.
On peut tout simplement utiliser les mots et les phrases du langage humain ! Ceci a été également prouvé de façon expérimentale !
La substance ADN dans les tissus vivants réagit toujours au langage modulé des rayons laser et même aux ondes radios, si on utilise certaines fréquence.
L’ADN attire donc des bribes d’informations (conscience non-locale) et les transmet à notre champ de conscience « individuelle ».
Ce processus d’hyper-communication est plus efficace en état de relaxation.
Le stress, l’inquiétude ou bien une hyperactivité intellectuelle nuiraient au processus !

La Conscience chuchoterait-elle à l’oreille de notre ADN ?

L’ACTION DES CHAMPS VIBRATOIRES

On a découvert – depuis quelques temps déjà – que certaines fréquences sonores ont des effets sur le fonctionnement du cerveau et sur la santé cellulaire.
Mais l’on sait aussi que l’ADN peut laisser des empreintes vibratoires dans son milieu… et qu’il s’agit de codes vibratoires informationnels.
Ainsi, lorsque vous œuvrez dans votre pratique personnelle et/ou professionnelle avec l’Intention, les mots vont avoir un impact réel dans votre univers intérieur !
L’ADN possède donc un champ vibratoire et électromagnétique qui est sensible à l’intention émise par l’être humain.
Le Dr Leonard Laskow insiste d’ailleurs sur le fait suivant : “Lorsque nous ajoutons une pensée à une image ou une image à une pensée, nous pouvons doubler l’impact de notre intention de guérison. Et nous pouvons également l’inverser.”

Nous avons tous la grâce d’être traversés par l’esprit et ce flux peut être renforcé si nous le lui demandons avec amour et si nous le laissons faire.
Alors la séparation créative de l’individuation devient reconnaissance consciente de l’unité.

L’INTENTION & LA CONSCIENCE AU CŒUR DU VIVANT

Oui, l’intention est un outil exceptionnel à disposition de tous !
Nous possédons tous la capacité d’influencer de manière non locale le monde microphysique.
Mais ce n’est pas de la pensée magique ! D’autres études indiquent que l’esprit humain est aussi capable de bio­ psychokinèse (bio-PK). C’est-à-dire d’une action non locale sur la matière organique et les êtres vivants.

Alors OUI, l’intention est une pratique de création qui se doit d’être consciente.

« Jean Barry, médecin français de Bordeaux qui fut aussi président de l’Institut métapsychique international, est un autre des pionniers de la recherche sur la bio-PK. Le Dr Barry essaya de déterminer s’il est possible pour des êtres humains d’inhiber mentalement la croissance d’un fongus (un champignon) pouvant provoquer une maladie infectieuse.
Dans cette expérience, on s’assura de contrôler la pureté génétique du fongus, qui était cultivé dans des boîtes de Petri (un incubateur de laboratoire). Les conditions d’environnement (température, humidité, éclairage) étaient identiques pour les boîtes choisies au hasard pour être influencées et pour les boîtes du groupe contrôle. Dix individus participèrent à l’expérience.
Lors de chaque session, cinq boîtes expérimentales et cinq boîtes contrôle furent assignées à chacun des participants :
ceux-ci étaient assis à 1,50 m de ces boîtes.
On leur demandait de focaliser uniquement leur attention et leur intention sur les cinq boîtes expérimentales pendant quinze minutes.

À la fin de chaque session, les boîtes étaient pesées et comparées. Si les boîtes expérimentales étaient plus légères que les boîtes-contrôle, un succès était enregistré ; si elles étaient plus lourdes, un échec était noté.

LES RESULTATS EXPERIMENTAUX

Pour 151 des 195 sessions réalisées dans le cadre de cette expérimentation, la croissance du fungus dans les boîtes expérimentales fut significativement inférieure à celle des boîtes contrôles. » INREES– 01/05/2018 – Le saut quantique de la conscience, Pour se libérer enfin de l’idéologie matérialiste.

MANIFESTER L’INVISIBLE

Les mots et les jeux de fréquences sonores ont un impact réel sur la trame de la vie elle-même.
Notre responsabilité est engagée dans nos paroles bien au-delà de la bienséance. Quant à l’intentionnalité, y compris celle qui s’en remet au divin « que ta volonté soit faite et non la mienne » (Lc 22:42), est le fil d’Ariane qui guide la manifestation de cette énergie-conscience.

Manifester l’invisible au creux de la matière grâce aux sons. C’est-à-dire aux vibrations émises et mises au monde (concentration, volonté, pensées, verbe, sentiments, émotions, croyances…etc.) est une réalité que nous devons prendre au sérieux.

Pour un monde meilleur

NAMASTE les Cristallins !
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Se soigner par le bol de cristal : Comment ça marche ?

Se soigner par le bol de cristal : mythe ou réalité ?

Oui, il est question ici de l’usage d’un bol chantant pour se soigner. Le bol de cristal est ici un facilitateur d’expérience d’auto-guérison.

Se soigner par le bol de cristal, cela parait quelque peu énigmatique. Il nous faut peut-être EXPÉRIMENTER un nouveau paradigme. Avant même d’évoquer une guérison, envisageons d’habiter pleinement qui nous sommes et de ressentir la vie foisonnante qui nous anime. Éprouver de la gratitude, tout comme se sentir suffisamment bien-heureux et suffisamment bien-vivant, sont les premières couleurs d’un paysage intérieur à peindre.

Nous vous proposons aujourd’hui 3 clés pour dessiner ensemble ce premier paysage, telle une esquisse des rivages de l’auto-guérison par le bol de cristal :

1ère CLÉ Auto-guérison : l’ESPACE/TEMPS

Pour se soigner, pouvons-nous quitter, mentalement, la notion commune d’ESPACE/TEMPS car en fait, quelque chose dans l’univers que nous sommes, se relie à l’INSTANTANÉITÉ.
De quoi s’agit-il ?
C’est ce que l’on nomme la CORRÉLATION NON-LOCALE C’est-à-dire que les organismes vivants, nos cellules par exemple, ne « relationnent » pas uniquement entre elles de proche-en-proche, en échangeant de l’énergie et des informations. Elles sont aussi en relation de manière non-locale (corrélation quantique). Chacune de nos 100 trillions de cellules entre en corrélation avec les autres, instantanément ! Ainsi, la Conscience est partout.

Pourquoi est-ce que je parle de la conscience pour se soigner avec le bol de cristal ?

Et bien parce que la Conscience n’est pas une fonction de votre cerveau ! Non. Elle est partout, dans chacune des cellules de votre corps. Et chacune des cellules de votre corps est corrélée à chaque cellule d’autrui, ainsi qu’à tout le vivant ! En fait, « Tout fonctionne comme un système intégré, non-local » (D. Chopra). « NON-LOCAL » signifie en dehors de l’espace-temps.
Cela parait un peu énigmatique au début… Pourtant, nous connaissons intérieurement cette expérience. Lorsque la notion de temps s’effile, se lisse…

Comment cela se passe t-il ?

Lorsque l’on se repose au sol, les yeux fermés, les ondes émises par le bol de cristal chantant place le cerveau sur un cycle Alpha (8/13 Hz), nous nous relaxons profondément… Petit à petit, le rythme cardiaque ralenti et la pression artérielle diminue, les muscles vont alors se relâcher… que se passe t-il dans cet état de l’être où l’on est calme & détendu ? Nous expérimentons l’intemporalité ! Un état où se transforme instantanément notre rapport au temps. c’est le point de départ pour se soigner.

Qu’en est-il alors de LA NOTION d’ESPACE ?

La notion « d’ICI et LA-BAS » est dés lors inexistante. En fait, les Sons vibratoires des bols en quartz sont multidirectionnels et dynamiques. Lorsque nous posons simplement notre attention sur leur spirale sonore, nous quittons l’illusion de l’immobilité du corps ou d’un déterminisme figé. La conscience du corps physique est en expansion. Nous sommes PARTOUT et en mouvement. C’est surprenant à observer de l’intérieur.
Au 19ème siècle, nous avons cru que tout ce qui était plus lourd que l’air ne pourrait jamais voler… 2 siècles plus tard, l’A380 peut transporter plus de 800 passagers et la version cargo peut emporter jusqu’à 150 tonnes de fret… Et aujourd’hui encore, nous avons une vision mécaniste et normative du corps et du monde en général. Nous croyons encore que le corps est un contenant, celui de l’Esprit ou de l’âme… Nous croyons encore que le corps fonctionne comme une machine fonctionne. Une cause ici/un effet ici. Une cause là-bas/un effet là-bas. Et nous croyons, par extension, que le monde fonctionne aussi de cette manière. C’est une erreur ! L’autoguérison nous met dans l’obligation de modifier notre représentation du monde ! Souvenons-nous de l’effet papillon ou de la théorie du centième singe … oui, nous sommes tous interconnectés ! Rien, absolument rien, n’est séparé. Ni le corps, ni l’esprit, ni le cœur, ni l’âme, ni l’écosystème dont nous faisons partie.

Tout est Relié !

Si l’écosystème est malade, je suis malade. Si je suis malade, l’écosystème est malade. Ce « TOUT » dont je parle, est dynamique. Il n’y a rien de figé dans l’Univers. Votre corps échange avec tous les éléments et toutes les forces de l’Univers (respiration, alimentation, métabolisme, élimination… etc.) Plus surprenant encore, DEEPAK CHOPRA nous dit qu’il est possible de réaliser des études radio- isotopiques et démontrer que vous possédez des particules subatomiques, des millions d’atomes qui furent un jour dans le corps de bouddha, de Jésus ou de qui vous voulez…

Comment expliquer cela ?

Ces 3 dernières semaines, 1 quadrillions d’atomes vous ont traversé et sont passés par toutes les espèces vivantes de cette planète ! Imaginez… un éléphant en Afrique ; un panda en République populaire de Chine ; un arbre en Amazonie ; un taxi driver aux États Unis d’Amérique, une tulipe en Hollande… Vous avez donc des « trucs » dans le corps qui étaient là bas il y a moins d’un mois. Sans compter qu’il y a un an, vous n’aviez pas le même corps. Non, non, je vous assure ! 98% de toute la matière moléculaire de votre corps se sont renouvelés, exceptés le collagène, les cartilages… qui ont un cycle un peu plus long. Vous avez un foie tout neuf en 6 semaines, une peau new-look chaque mois, la paroi de votre estomac est refaite tous les 5 jours… Au bout d’un an (à chaque anniversaire), vous êtes quasi-autre ! Si vous croyez n’être qu’un corps, vous avez ici un très sérieux problème à résoudre, (duquel parlez-vous ?) ! Vous sentez l’idée ?

L’auto-guérison ne peut pas advenir sans un changement profond et radical de notre relation au corps, du corps machine au corps vivant !

Le problème de la pensée dualiste

Il est certain qu’avec la pensée de Descartes « je pense donc je suis », l’on créait des divisions qui n’existent pas ! L’esprit d’un côté, le corps de l’autre ; le corps d’un côté, l’écosystème ou environnement de l’autre…etc. puis nous passons des centaines d’années à déterminer ce qui les relient ou les connectent.

TOUT est interconnecté et entremêlé ! Corrélation et intrication quantiques (champs morphiques) ! Ça signifie que mes pensées, mes émotions, mes sentiments… influencent les vôtres… non que je vous manipule, mais parce que nous sommes tous reliés les uns aux autres. BOUDDHA avait raison, il n’y a pas d’esprit séparé ! Alors… Où est mon esprit ? Où est vôtre esprit ? Nos esprits sont entremêlés, nos corps sont entremêlés puisque l’esprit n’est pas séparé du corps. Alors… Qui suis-je ? Qui êtes-vous ? Comment ça marche ?

2ème CLÉ d’auto guérison : JE SUIS

Si mon corps s’est renouvelé via l’écosystème, en tant qu’élément de la biosphère, et qu’il n’est donc plus celui d’il y a un an qui est « mort » alors que « je suis » n’est pas mort entre-temps… c’est bien que notre Conscience survit constamment à la mort des cellules et des molécules par lesquelles elle s’exprime. Comment expliquer sinon qu’elles connaissent la différence entre le chaud et le froid, le plaisir et la douleur, nos émotions, nos pensées… comme celles d’avant ? Nos cellules sont réincarnées ! Étonnant, n’est-ce pas ? Non au niveau matériel mais au niveau mémoriel. En fait, c’est notre mémoire qui se réincarne !

Regardons une molécule de plus prés…

A l’intérieur, il y a des particules subatomiques qui viennent du vide. Ce vide quantique, nous avons tendance à le représenter dans l’espace, dans l’univers, là haut ou là bas… Or, il est aussi ICI ! C’est aussi ICI l’UNIVERS ! Si cela n’était pas actif ici, nous ne serions peut-être pas là.
Ce vide, c’est la conscience même (le SHIT ou SHITAKASH dont les vedantas nous parlent) !

Le vide et la conscience Matthieu Ricard, écrit en 1997, dans le moine et le Philosophe qu’il co-écrit avec son père Jean-François Revel que cette vacuité « n’est ni le néant ni un espace vide distinct des phénomènes ou extérieur à eux. C’est la nature même des phénomènes. Et c’est pour cela qu’un texte fondamental du bouddhisme, le Soûtra du Cœur, dit : « La vacuité est forme et la forme est vacuité ». D’un point de vue absolu, le monde n’a pas d’existence réelle ou concrète. Donc, l’aspect relatif, c’est le monde phénoménal, et l’aspect absolu, c’est la vacuité. […] Les phénomènes surgissent d’un processus d’interdépendance de causes et de conditions, mais rien n’existe en soi ni par soi. La contemplation directe de la vérité absolue transcende tout concept intellectuel, toute dualité entre sujet et objet. » — Le Moine et le Philosophe, 1997

Alors… Qui êtes-vous ?

Sans réponse intérieure à cette question, comment s’auto-guérir ? Et comment générer un bien-être intelligent pour l’être que nous sommes ? Je vais vous surprendre mais, pour reprendre encore Deepak Chopra, il n’y a personne à l’intérieur de vous que je pourrais nommer « vous » ou dire, ça, là, c’est vous.
En effet, il n’y a personne. Car, tout ce qui vous « définit » dépend des autres ! Oui, je vous vois frémir… cela inclus ce que vous ressentez, ce que vous pensez, ce que vous éprouver… oui, votre subjectivité et votre biologie aussi (nous l’avons déjà vu). En effet, tout ce qui se passe à l’instant dans mon corps dépend de « vous avec moi » et inversement… mon bien-être émotionnel, mon bien-être physique… et cela va plus loin… nous sommes interdépendants les uns des autres et en interaction aussi avec notre biosphère et avec l’ensemble du cosmos qui est vivant !
Par ailleurs, nous sommes aussi influencés par nos ancêtres, nos lignées passée ET futures ! Car la Conscience est non-locale, en dehors de l’espace-temps.

La Conscience « JE SUIS »

« I Am » est un singulier qui n’a pas de pluriel. Et nous le savons bien, le “tout” n’est pas égal à la “somme des parties” ou des individualités. Car la conscience est unifiée, il n’y a pas de clivage, de séparation. Il s’agit de la pure-conscience. Et, vous êtes intemporel, c’est-à-dire que votre conscience est non-locale. Car avec les Sons et l’énergie cristalline des bols de cristal chantants, vous connaissez cette expérience de l’être où les masques, les attitudes et rôles habituels et socialement induits ou appris, s’estompent… Là, il se passe quelque chose en vous qui est de l’ordre de la Rencontre, au sens le plus élevé du terme. Ils vous amènent au contact de l’Être, du mystère que vous êtes, que Nous sommes.

L’énergie cristalline

Il s’agit d’une haute fréquence vibratoire. En effet, elle est pure et œuvre dans des spectres de fréquences sonores et lumineuses. L’expérience avec les bols de cristal chantants nous fait dire que cette énergie entre en résonance, en phase avec la « conscience-pure », ce pur-amour que nous sommes, bien au delà du monde manifesté ou phénoménal.
Car l’énergie cristalline nous relie à tout le vivant, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. En fait, c’est l’énergie de l’équilibre de l’univers. Des particules subatomiques jusqu’au cosmos… Elle est cette énergie non-locale qui connecte & relie les éléments du vivant entre eux. Elle est, peut-être, l’énergie de la vacuité et de la matrice mémorielle du monde… (Intrication quantique).
D’ailleurs, des découvertes récentes fournissent la preuve indéniable que la matrice évoquée par Max Planck existe réellement. Serait-ce là le chaînon manquant à notre connaissance, celui qui forme l’univers, le pont entre notre imagination et notre réalité, et le miroir, dans notre monde, de ce que nous créons par nos croyances ? Concepts en référence à « La divine matrice », éd. Ariane, de Greg Braden.

3ème CLÉ Auto-guérison : ÉQUILIBRE & ÉQUANIMITÉ

D’ailleurs, « La guérison vient du cœur » entend t-on souvent. Oui, c’est juste mais l’Amour est avant tout un acte.

La joie, la compassion, la tendresse aimante, mais aussi l’entraide, le respect du vivant, la solidarité, l’écoute… Parce que l’Amour se manifeste pour l’ensemble de l’écosystème dont nous faisons partie. Il ne s’agit pas de vagues valeurs chrétiennes, d’être un sauveur ou une bonne personne. Il s’agit d’un amour au-delà-de-soi. Le bol de cristal chantant nous placent assez spontanément dans cet état de l’être.

La conscience trouve mystérieusement un nouveau chemin

Celui d’une identité trans-personnelle qui inclut la vie ET la mort. Les limites générées par la peur de la mort s’amenuisent. Le Tout est perçu de l’intérieur avec une égalité d’âme. Le corps, l’esprit, le cœur trouvent leur véritable équilibre. Tout est connecté à cet état de profonde ÉQUANIMITÉ.

Cependant, le détachement, induit par cet état d’être, n’est pas de l’indifférence. Il s’agit d’avantage d’une profonde sérénité en regard de ce qui est. Alors l’énergie transformerait bel et bien la matière et vice-versa puisque tout est relié et que nous formons une unité avec le vaste Tout.

Alors, si vous guérissez…

…le monde guérit aussi ! Nous faisons partie d’un cosmos vivant ! A nous de retrouver cette cohérence « absolue ». Laissons-nous trouver par la Conscience-pure et créons en nous cet état identique à celui « à l’origine »…

L’autoguérison c’est, peut-être, de renouer ce lien profond avec la Vie en nous. Pour aller plus loin, rendez-vous dans l’article sur la sonologie énergétique ICI !

NAMASTE les Cristallins !
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Décélérer et Méditer

Décélérer… non pas faire l’effort d’appuyer sur la pédale du frein, mais lever tout simplement le pied. Méthode pour méditer - Cristal Vibrasons

Décélérer et Méditer

MurielBy Muriel25 avril 20206 Minutes

Méditer : décélérer !

L’éveil de l’être humain, c’est l’éveil à sa vraie nature, à son être essentiel. Le paradoxe est le suivant : la méditation est un enseignement… qui n’enseigne rien ! Et dans notre monde actuel de l’hyper-tout et hyper-vite, « rien » n’est pas le bienvenu. Pourtant, la méditation ne transmet « rien de théorique, rien d’abstrait, rien de spéculatif, rien d’hypothétique » … Elle n’use pas de la pensée discursive. Elle se présente comme un chemin d’expérience et d’exercice.

Le mental ne va pas apprécier !

Dans la méditation, il n’y a pas d’enseignement venant de l’extérieur. Pas de but. Le mental est mis sous scellé… n’aimant pas être contenu, il va se débattre avec ardeur ! Et ça, c’est la bête noire des méditants qui voudraient « réussir » une assise silencieuse. Mais plus vous lutterez ou vous centrerez sur l’objectif de ne pas penser, moins cela va marcher ! Et si vous laissiez faire ? Car, au-delà de vacarme incessant de notre bavardage mental, pointe un bénéfice précieux dans nos civilisations enflammées : ralentir !

Décélérer pour mieux agir !

Décélérer… non pas faire l’effort d’appuyer sur la pédale du frein, mais lever tout simplement le pied. Percevez-vous la différence ? Laisser le véhicule perdre de la vitesse jusqu’à retrouver son rythme naturel. Le rythme du corps est bien plus lent que celui des pensées. Et recouvrer ce rythme-là est un acte bienfaisant pour soi. Guérisseur parfois.

Méditer, c’est ralentir pour s’apprécier

Avoir du temps pour soi et découvrir les vertus de la lenteur : décélérer ! Donner de l’importance au ressenti : décélérer ! Suivre le fils du temps par le cycle du souffle. Poser son attention sincère sur chacun de ses sens. Vivre toutes les saveurs qui se présentent dans l’instant présent

Attention ! ça risque de marcher !

Tout va en s’accélérant aujourd’hui. D’ailleurs, on croit, à tort, que nous devons parvenir à un résultat « tout de suite ». Or, le corps génère une connaissance intuitive et elle ne peut pas être comparer aux limites de notre pensée ordinaire. Le corps devient, grâce à la pratique de la méditation, une autre forme de pensée, une pensée du corps-vivant où sens et entendement sont fusionnés. Grâce au médiateur qu’est le bol chantant de cristal, la méditation trouve son chemin de manière naturelle. Le mental s’apaise de lui-même. Le corps lâche ses tensions avec une facilité déconcertante. Le rythme intérieur reprend ses droits !

Revenir au corps vibrant la vie !

Dans notre vie quotidienne, nous perdons rapidement le contact avec notre corps vivant et conscient. Nous en faisons souvent un instrument de nos actions. Sans doute parce que nous vivons à 100 à l’heure et que nous avons mille et une tâches à accomplir. Et les Sons des bols de cristal sont de merveilleux médiateurs pour nous aider à ralentir !
Mais que fait-on de l’être ? Qui suis-je lorsque je m’assujettis aux contraintes de ma propre vie ? N’ai-je vraiment pas ou plus le choix ? Posez-vous cette question avec sincérité. Triez. Priorisez !
Ainsi, le corps n’est pas une machine. En revanche, c’est un élément vivant du grand tout qui est une des merveilles de la création. La Présence est bien incarnée. L’expérience de simplicité met en évidence le chemin qui prend racine dans le corps !

Méditer : vous aimeriez apprendre à recouvrer le chemin ?

Des stages existent pour vous accompagner à recouvrer une autonomie à toute épreuve dans votre pratique spirituelle. Alors, n’hésitez pas à consulter les activités de Cristal Vibrasons.

NAMASTE les Cristallins
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


La relation dans la voie du couple sacré

La relation dans la voie du couple sacré

MurielBy Muriel20 avril 202014 Minutes

Un chemin d’éveil à la fréquence cristal, en couple sacré : Est-ce possible ?

Le couple… un chemin inspirant ! Car la relation cristal dans la voie du couple est une véritable voie d’Éveil.

Ce n’est pas vraiment tendre.

Ce n’est pas toujours doux.

C’est fort impermanent…

Les galets de nos égos ont tant à polir ; brassés, roulés, rejetés, projetés, abrasés, l’océan sait s’y prendre pour que perce la voute étoilée dans la faille granitique de nos petits « moi » en soif d’amour. Et l’océan dépose alors sur nos bouches de mioches ébahis, paillettes et cristaux ! Oui… cela brille ! Mais c’est du sel que ta langue accueille. Pas du miel.

Réjouis-toi !

L’amour véritable prend des chemins de vie ! Et la vie pulse inexorablement dans tous les canaux de la vie, que tu le veuilles ou non. La vie est toujours à TA recherche. Toujours ! Même dans ce qui meurt… aussi fou que cela puisse paraitre ! Cependant, il y a des pièges… des leurres… des impasses… es-tu prêt(e) à apprendre ce que l’on n’apprend pas « au cathé, au JT de 20h ou chez papa/maman » ?

Le couple en éveil… La phrase est séduisante. Courte, clinquante, pourvoyeuse de richesses inédites et mystérieuses… L’intention est Grande. L’égo peut bien en récupérer quelques miettes, ce vorace ! Et qu’est-ce donc que cet éveil sous les tenues de camouflage ? T’as-t-on simplement dit que le couple est une voie dangereuse ? Oui, c’est un peu excessif… et cependant… Tu t’y égareras cent fois. Oui, tu t’y perdras mille fois ! puis tu t’y rejetteras et t’y abandonneras encore et encore… tu t’y trahiras, tu t’y cloueras aussi… Et cependant, tu t’y rencontreras autant… mille fois autant !

L’amour  ça fait mal ! Oui, il est vrai. Nous sommes pavés de vieilles attentes… et lorsque le « petit moi » se rassure un peu et écoute pour grandir et s’élever comme cime de pin vers le soleil, que se passe-t-il ?

Une divine surprise !

Il arrive, en effet, une divine surprise. Un mystère plus grand. Alors… comment faire pour que son couple dure ?

Cesse donc d’entretenir la question dans les tiroirs de tes étagères poussiéreuses. Fermes le tiroir à clef et tiens, jette la clé ! Vis la réponse. Vis-la vraiment. C’est effrayant, certes, et la vie est à ce juste prix. Un prix in-quantifiable. Une justesse inqualifiable. Aimer pour aimer. C’est Tout. Non pas un point c’est tout. Non… C’est TOUT.
Dégomme tes barrières, effondre tes murailles, traverse tes miroirs transcende tes nuits-noires d’âme, seul(e) et ensemble. Il est là le risque ! Tremble car c’est là le danger ! Te montrez…Être vu… au risque de…

Quitter nos tenues de camouflage

Nous avons tous appris, très tôt, à nous camoufler pour gagner l’amour conditionné de ceux que nous aimions alors… il s’est ainsi créé un interstice en nous… certains diraient un gouffre… regardons mieux l’interstice… cette fine faille comme une rupture entre le « moi » et l’âme… une anfractuosité coupante, infime mais saillante… ruisselante de peines, de rages et de terreurs comme autant de gouttelettes de sang stérile perdues, en vain, dans le creuset-tombeau de l’égo.
Oui, car l’égo ne veut pas bouger et il est malin pour nous faire croire que nous sommes les maitres du jeu ! Il peut nous emmurer vivant(e) dans des subterfuges ubuesques !

L’Humilité de la relation cristal

Alors, retournons à l’humus écumant de notre être…c’est quoi, être humble dans le couple ? Voici ce que je perçois, entraperçoit… ce n’est pas suffisant de théoriser ses ombres… il faut bien, à moment donné, les mettre au monde pour qu’elles aient une vie indépendante de la nôtre et de celle du couple.
Je crois qu’il faut OSER ! Phrase un peu bateau, mais qui peut s’avérer utile lorsqu’on navigue sur l’océan du Couple Sacré ! Oser quoi en fait ? La transparence. Donner une chance à la pureté cristalline de l’être de se manifester ! Et d’une telle manière, que l’égo (même spirituel) ne puisse pas le récupérer à son profit.

Oser la Transparence

L’oser avec son compagnon de vie, au cœur même de son couple. Tant que chacun refuse de témoigner devant l’autre, de ce qu’il ressent, de ce qu’il vit, de ce qu’il fait… de QUI il EST… il n’y aura aucun miracle. Aucune guérison. Aucune modification profonde de la manifestation de l’Être ! Car ici, si nous nous taisons, nous ne nourrissons que les blessures de l’enfant que nous avons été, jadis. Ici, nous vivrions à partir de l’illusion d’être séparé de l’Amour véritable. Se montrer misérable, petit, à l’étroit, étriqué même dans nos tristes habits de peau… peu intelligent, peu flexible, peu tolérant, si peu empathique et avec une joie ténue… pas aimable, n’est-ce pas ? oui, mais…

Oser la Pureté cristalline

OSER la pureté cristalline de l’être, au cœur du couple, passe par cette audace folle, ce courage guerrier, cette force de l’âme et cette confiance incroyable qui rend à la morale sa fade panoplie de parade ! La relation dans le couple n’est plus perturbée par des ombres cachées. Ces fantômes muselés dans les placards qui grincent d’effroi…
En le dévoilant, tu les mets en lumière et en deviens libre ! Il n’y a plus de mensonge. Plus d’hypocrisie. Tu montres ton vrai visage à l’Autre, celui ou celle que tu aimes. Ce que tu exprimes dans le creuset de ta parole est en résonance avec ta vibration intérieure. Il n’y a là aucune trahison possible.
Dans la relation cristal, il n’y a plus d’intention déguisée, de reproche à formuler ou à recevoir car il n’y a rien à défendre, rien à démontrer ou à prouver. Seulement la volonté profonde d’être AUTHENTIQUE, VISIBLE &… VULNÉRABLE.

Le Sel de la Vie

Car il est là, le danger, imagine-t-on. Mais le véritable danger c’est peut-être de ne jamais se mettre nu face à l’Aimé(e) et de n’être en retour, jamais véritablement, aimé(e) !
En réalité, « Ça », c’est un risque insensé, alors que nous recherchons cet inconditionnel amour ! C’est pure folie ! Car c’est dans cette nudité que se trouve la véritable force divine. Lorsque la peur de ce que l’on cache s’annihile, l’ombre disparait et l’Amour pulse de la source manifestée que tu es ! C’est le seul sel de la vie.

La dimension cristalline

Car c’est comme un acte de confession où peut se dire ce que tu considères comme un « péché » (mettez le mot que vous souhaitez), cette chose en toi perçue comme immonde mais qui n’est que le reflet de l’expérience de la blessure originelle : cette croyance tenace de ne pas pouvoir être aimé(e). En fait, c’est une croyance limitante, “sabotante”, qui te fait détruire la beauté et la dimension cristalline du vivant à l’intime de toi-même : en toi, en l’autre, dans ton couple, dans le monde !

Se dire

Pour conclure, disons simplement que Parler, Se dire, est une offrande numineuse qui sépare le cri de la parole vivante et vibrante de l’énergie divine. Car la parole est un acte vivant et créateur ! OSER cette dimension, cette transparence de l’être, ce dépouillement absolu, c’est un acte de pardon véritable. Un pardon envers toi-même. Un acte d’amour pour toi, que tu offres à cet Autre, l’Aimé(e).

Se mettre au monde tel que nous sommes

Cet Autre, l’Aimé(e) couple sacré, qui accueille l’intime de toi se sent respecté(e). Car, bien au-delà des réactions de son enfant blessé, à l’écoute de ta parole véritable, de cet indicible et irréductible qui cherche à s’extraire de son Adama, son âme ressent ta sincérité. Ainsi, dans le Couple Sacré, la sincérité est le ciel inspirant qui nous sépare de l’illusoire ! Ainsi, tu l’invites à se placer à ton côté (et non en face, comme dans un combat) au cœur du Sacré du Couple, dans la vérité de l’instant. Si tu te caches toujours, l’instant présent est une chimère pour le couple. Cependant, ton égo, lui, sera mille fois glorifié ! Mille fois autant… l’âme de l’Autre, « insignifiante » et méprisée par ton égo, tuméfiée, mille fois piétinée. Mille fois autant…

La guidance cristalline

Dans l’athanor du Couple Sacré, la Guidance cristalline est là. Et même dans une infime faille, tout interstice misérable de nos conditions humaines et aimantes… elle est. C’est cela, à mes yeux, le véritable dépouillement. Qu’y a-t-il d’autre ? Alors, puissent nos chemins vous inspirez à entrer avec AUDACE dans vos hivers intérieurs et renaître à cette dimension du couple cristal.

Puissions-nous en avoir le même courage. La foi et la joie d’entrer dans la danse mouvante de la vie de la relation cristal, sans illusion, avec ferveur et intensité !

Retrouver un article sur l’intimité ICI !

NAMASTE les Cristallins !
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


La Conscience non-locale et le bol de cristal

Le bol de cristal facilite l’accès à une conscience quantique lors de voyage en état modifié de conscience. Pourquoi et Comment cela se produit ? Cristal Vibrasons

La Conscience non-locale et le bol de cristal

MurielBy Muriel19 avril 20208 Minutes

Conscience quantique et bol de cristal

La conscience non-locale – dimension quantique de la conscience – et le bol de cristal, de quoi s’agit-il ? Lorsque nous vivons une aventure quantique avec les bols de cristal, allongé et les yeux fermés, notre perception du corps et de l’espace-temps se modifie. Nous faisons alors une incroyable expérience : une modification de conscience de notre réalité !

Des perceptions hors du commun :

Lors d’un voyage sonore avec le bol de cristal, notre dimension sensorielle est aiguisée, tout stimuli semble exponentiel. Alors, des images se dessinent dans notre esprit. Mais, il y a aussi des odeurs qui apparaissent et des couleurs plus vraies que nature. La lumière elle-même semble différente !
Nous sommes en relation avec tout ce qui vit autour de nous avec une acuité incroyable, alors que nos yeux sont clos. Une dimension quantique de la conscience cosmique s’ouvre…
Parfois, nous pouvons avoir l’impression de communiquer -et même de communier- avec ce qui nous entoure. Et puis, nous pouvons percevoir des musiques, des voix, des mots compréhensibles ou des langues qui nous sont étrangères, comme autant d’informations surgies d’on ne sait où !

Première étape : passer en cycle alpha :

Le corps se fait lourd jusqu’à ne plus parvenir à initier un quelconque mouvement. Nous ressentons la vibration sur le plan physique jusqu’à nos cellules. Nous vibrons, littéralement, de la tête aux pieds ! L’esprit se pose, se calme profondément, bien que nous demeurions pleinement conscients de notre environnement. Le corps est profondément relaxé, il n’a plus besoin d’agir ou de réagir. Il se sait en sécurité. C’est la première et incontournable étape du voyage.
Sans le passage de cette étape, nous n’accédons pas à la dimension quantique du voyage. Si vous lutter pour que le mental reste vigilent, des tensions douloureuses peuvent apparaitre. En fait, nous avons besoin que le cerveau opère une modification de fréquence afin d’entrer dans un autre univers que notre état de veille.

Deuxième étape : naviguer au cœur de l’alpha

Lorsque nous avons lâcher-prise sur le « réel » ou la réalité extérieure, alors le miracle se produit :

  • nous sommes ici et ailleurs en même temps
  • chacun perçoit la réalité du corps et voyage simultanément dans un autre monde
  • nous sommes conscients d’être dans le présent et nous traversons le passé ou le futur

En fait, nous sommes reliés et conscients de cette superposition de champs de conscience et nous pouvons aussi apprendre à nous souvenir de chacune de ces strates. Une multiréalité quantique est perçue. Cependant, parfois, nous revenons dans le monde de la forme avec des impressions trop floues pour les partager. C’est un exercice véritable de se placer en tant que témoin de soi-même, sans interférer avec le voyage. Un exercice à poser sur le chemin de la conscience. Une pratique spirituelle, une ascèse.

Troisième étape : voyager dans des espaces quantiques intermédiaires

Au bout d’un certain temps, la multitude d’informations reçues va se tarir. La conscience va pouvoir voyager plus lentement. Elle va réaliser des focus pour vous permettre d’intégrer certains éléments du voyage. Ainsi, vous développez une impression de cohérence au cœur du voyage. Vos perceptions sensorielles ou non sensorielles, les messages « reçus », les sentiments et les pensées qui vous traversent alors… tout cela semble faire sens. Comme si vous alliez « revenir » avec une intention manifestée en vous. Tout parait clair, fluide, doux et réel !

Quatrième étape : revenir à la réalité du monde de la forme

Ce temps est essentiel. Vous êtes au creuset d’un silence profond. Rien ne « bouge », ni en dehors de vous, ni à l’intérieur de vous. Mais tout vibre ! Le lieu où vous êtes, les autres, les objets, le monde, vous-même… vous percevez la dimension vibratoire de la vie. Vos corps, physique et subtils, intègrent les champs d’énergies rencontrés et se ré-accordent progressivement.
Puis, ils vont, à leur rythme, se réadapter à la pesanteur, à la densité, à la 3D, aux bruits, aux sensations communes… etc.
Ce retour doit se faire dans une grande douceur car vous venez de vivre une expérience « bouleversante » d’un point de vue énergétique.

Alors… que dire de ce voyage au cœur de soi ?
Que s’est-il passé ?
Peut-on, décemment, partager ses ressentis quantiques dans un monde que l’on croit encore newtonien ?
Est-ce si fou que cela ?

Cinquième étape : N’oubliez jamais cette dimension quantique de la réalité !

  • vous communiquez en dehors de l’espace-temps
  • le temps et l’espace n’existent pas en tant que tels
  • votre Esprit est Partout
  • la conscience est non-locale

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à entrer dans la Cristal Académie l’école en ligne de Cristal Vibrasons.
La formation n°2 développe un de ses modules d’enseignement sur la dimension quantique du bol de cristal.

NAMASTE les Cristallins !
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


La Conscience Cristal

la Conscience Cristal vibre sur la trame subtile de la terre aujourd'hui et anime la conscience humaine et celle du vivant -Cristal Vibrasons

La Conscience Cristal

MurielBy Muriel18 avril 202014 Minutes

La conscience cristal s’active sur la terre : utopie bien réelle ou réalité utopique ?

L’énergie cristal

Quelle proposition paradoxale quand on sait qu’une utopie est la représentation d’une société idéale, sans défaut, contrairement à la réalité. Une sorte de « monstre parfait » ? Mais qu’importe ! La conscience cristal réduit les paradoxes avec lesquels le mental fait des nœuds dès lors que notre intention, au départ de cette aventure, est simple et claire !

Le rêve, 1ere porte des étoiles :

En fait, il existe une porte vers la dimension cristalline. C‘est le rêve… non pas la rêverie éveillée où l’esprit flâne comme dans les rayonnages d’un grand magasin… non ! Il s’agit plutôt du rêve comme « une porte étroite dissimulée dans ce que l’âme a de plus intime » –Carl Gustav Jung

Ce que nous appelons le sommeil est une période très utile à notre âme. Il permet tout simplement de se libérer provisoirement des sensations et des impressions liées à l’état de veille et au monde matériel, et de communier en toute liberté avec le monde invisible. Nous y sommes, c’est précisément durant cette période de communion que se produisent les rêves spirituels. Chacune de vos nuits peut désormais prendre une dimension qui transcende la notion habituelle du sommeil ou du rêve !

Au réveil : l’empreinte du voyage

Plus vous prenez conscience de cette manifestation lors de votre réveil, plus vous allez vous habituer à être “rencontrés” lors d’états intermédiaires entre veille/sommeil ou même lors de votre état de veille. Visités par des pensées, des messages, des images, des impressions, des révélations…
Les voyages à travers les étoiles, le temps et l’espace, seront vos nouveaux paysages de conscience, initier par des guides de l’énergie cristal. Vous pourrez, peu à peu, laisser se manifester leur forme dans votre esprit. Recevoir leur nom. Formuler vos questionnements. Demander à être initier. Reconnaitre votre mission d’âme au cœur de ce tramage énergétique…etc.

L’intuition, 2eme porte de la conscience cristal

Les humains disposent de fonctions psychomotrices et perceptrices. Chacun les connait et les reconnait facilement en soi. Nous disposons aussi de facultés mentales :

  1. le raisonnement qui nous permet de réfléchir sur l’instant
  2. la mémoire grâce à laquelle nous pouvons nous rappeler le passé
  3. l’imagination qui nous est utile pour prévoir l’avenir et l’anticiper.

Ces trois facultés mentales, dites subjectives en psychologie, couvrent les trois dimensions du temps : le passé, le présent et le futur. Au-delà de nos facultés mentales, nous possédons des facultés que l’on peut qualifier de «transcendantales», «subliminales» ou, pour reprendre Sri Aurobindo, de «supramentales».

L’une des plus importantes est l’intuition. Nous l’avons tous expérimentée un jour mais force de rationaliser le réel, nous ne lui accordons pas toujours de crédit. C’est cette faculté qui fait que nous savons à l’avance : le téléphone va sonner, nous allons recevoir un message d’un tel, une telle est enceinte alors qu’elle l’ignore encore, tel événement s’est produit ici … etc.

Une faculté spirituelle

En sommes l’intuition ne vient jamais seule car elle est souvent accompagnée de ses sœurs : la précognition, la télépathie, la divination… toutes ces facultés qui dorment -trop souvent- en chacun de nous !

L’intuition a des racines dans les structures de l’inconscient. C’est une faculté spirituelle. Et elle prend sa source dans la dimension la plus divine de notre âme.
C’est cela qui explique sans doute pourquoi elle revêt un caractère de vérité immédiate. Cela étant, elle ne se manifeste pas “naturellement” et l’on doit, au début, l’éveiller en la sollicitant régulièrement et en apprenant à tenir compte des impressions qu’elle génère en nous, aussi infimes soient-elles.
Car, en fait, elle est aussi utile que « la raison » pour mener à bien notre existence, nous aurions tort de négliger cette faculté, à propos de laquelle Anne Barratin (écrivaine française) a déclaré : « L’intuition est un éclair que Dieu nous prête. »

La conscience cristal

Si nous venons de voir 2 portes possibles pour entrer dans la trame de la conscience cristalline, nous devons à présent ressentir ce qu’elle est. Si “ressentir” n’est pas la bonne proposition pour vous, imaginez-la, pensez-la, regardez-la, écoutez-la, vivez-la… peu-importe votre canal d’accès, du moment que vous puissiez la rencontrer en vous.
La conscience cristal ne se revêt pas exactement des habits du développement personnel. Ceci advient, de surcroit. Plutôt que d’œuvrer à notre « développement personnel », la conscience cristal se dédie à notre « réalisation spirituelle ».

Des caractéristiques de cette fréquence

Autrement dit, elle s’emploie à conscientiser et à manifester les vertus les plus nobles de l’âme humaine, ce qu’elle a de plus divin. Elle ne propose pas de dogme, et ce qui semble crucial pour chacun, dès le départ, ressemble à cela :

Qu’elles sont les vertus les plus nobles de mon âme ?

  • Lesquelles dois-je d’avantage nourrir dans ma vie ?
  • Que dois-je clarifier ?
  • Comment puis-je développer ces vertus ?
  • Pour quoi activer en moi toutes ces choses ?
  • De quelle famille d’âme est-ce que je viens ?

Ces questions-là sont essentielles pour chacun d’entre-nous, surtout au début du chemin car elles sont comme le fil d’Ariane qu’il nous faut reconnecter lorsque nous nous éloignons de nous-mêmes.

Au delà des illusions

Car la Conscience cristal ne dispose pas de catalogue de bonnes conduites. Elle n’interfère pas dans notre libre-arbitre. Elle ne juge pas. Elle est, ou elle n’est pas. Elle est comme une eau vive qui nous abreuve et nous adombre mais nous demeurons le « maitre des portes » et le marcheur du chemin de l’âme des mondes ! En d’autres termes, nous seul(e)s faisons les choix les plus éclairés pour nous-mêmes et par nous-mêmes.
Aucun autre maître ne se présentera pour transmuter ou transformer véritablement notre intériorité. Si nous sommes tentés d’imaginer le contraire, peut-être marchons-nous aux côtés de Libellule, animal totem et enseignante des illusions…

Tout cela, me direz-vous est dans notre intérêt personnel, mais c’est tout autant, sinon d’avantage, dans l’intérêt des autres et du collectif. En cela la conscience cristal œuvre pour que la conscience humaine s’élève plus haut encore dans sa spiritualité et son humanisme, les deux piliers de son rayonnement. Et tout ceci au cœur même de notre quotidien.

La conscience cristalline de l’être

L’énergie cristalline est une énergie d’amour pur. Nous ne savons pas véritablement ce qu’elle, en nous. Nous la contactons de temps en temps et chemin faisant, sa présence se manifeste de plus en plus clairement. Elle est subtile et fine et c’est lorsque nous constatons que nos peurs les plus ancrées se sont levées que nous percevons combien la Conscience cristal a cheminée en nous. Alors, de plus en plus consciemment, le choix se réalise au cœur de nos vies ! Mais là, ce n’est plus vraiment une question de choix… C’est une évidence qui se manifeste à travers nous, d’elle-même.

Un passage vibratoire vertueux

La lumière de vérité vibre de plus en plus sur notre planète. Et la vérité la plus simple qui soit. Celle qui met au grand jour ce qui Est, car le temps où l’on orientait nos regards pour qu’ils se détournent de la vérité n’est plus en cette ère du verseau ! Et nous avons le privilège de nous être incarnés en ce grand passage de conscience…Cultivons notre discernement, soyons de véritables chercheurs et chercheuses de vérité, sans prendre les armes pour entrer au combat, mais comme une ligne de vie, un fil de la trame qui vibre en ces temps incertains !

« On peut douter que le but de l’Homme soit de se parfaire, notamment si l’on en juge à travers son imperfection, et le mal qu’il est capable de commettre. Pourtant, la recherche de la perfection est une tendance innée en tout être humain et se manifeste tôt ou tard. C’est ainsi que certaines personnes sont perfectionnistes et s’évertuent à donner le meilleur d’elles-mêmes dans ce qu’elles font » (ontologie des Rose-Croix).

A tout bientôt les Cristallins !
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.