soin avec bol dec ristal

4 clés pour introduire un bol de cristal dans un soin

4 clés ? La question n’est pas des moindre, comment introduire un bol de cristal dans un soin ? Mais avant de répondre, sachez que les clés ne sont pas techniques. Il n’y a ni fiche pratique, ni mode opératoire incontournables.

Il existe en revanche des petites clés à ne pas oublier, des petites recommandations qui peuvent vous aider à bâtir votre propre séance.

Définissons le paysage de cet article :

Nous appelons ici « soin » tout accompagnement individuel ayant pour objectif de concourir au bien-être de la personne. Pour les professionnels de l’accompagnement, le bol de cristal peut, biensur, s’inscrire dans le processus de leur soin à visée thérapeutique grâce au 4 clés.

Le fait d’avoir des outils, y compris un bol de cristal, ne fera pas de vous un thérapeute, évidemment ! En revanche, la connaissance expérientielle que vous allez développer avec lui, va avoir une incidence réelle sur le soin que vous prodiguez et les accompagnements que vous réalisez. Vous allez en savoir plus sur les 4 clés.

1ère clé : connaitre les langages de votre bol de cristal pour réaliser un soin

Avant toute chose, il s’agit d’accueillir chez soi un nouveau compagnon cristallin. Cela signifie que vous allez initier une relation inédite avec vous-même ! Ainsi, pour entrer en amitié sincère avec vous, il vous faudra donner place et sens à cet instrument sacré dans votre quotidien. Et, chemin faisant, vous allez percevoir que son langage vibratoire varie…

La spirale peut être plus ou moins rapide. La montée sonore peut varier. Il se peut que son volume sonore sature plus vite que d’habitude…etc.

Si votre bol de quartz est nettoyé d’un point de vue énergétique, il s’agit alors de champs informationnels qu’il capte et restitue ! Voici la clé ! Plutôt que de vouloir à tout prix qu’il chante « comme d’habitude », vous allez vous placer dans une écoute attentive.

Vous allez également vous placer à l’écoute de vous-même et de ce que vous vivez en ce moment pour identifier :

  • les pensées qui vous animent
  • les émotions qui s’y lient
  • les croyances sous-jacentes

D’autre part, pour structurer votre découverte, vous pouvez « cartographier » les langages de votre bol de cristal chantant et les noter ! Vous allez relié ses jeux spiralés à ce que vous dégagez. Ainsi, petit à petit, vous affinerez votre écoute jusqu’à relier le langage du bol à des émotions particulières ou des états de l’être que vous saurez reconnaitre. Ce travail se mettra au service de votre soin, comme un petit guide indicateur !

Dans tous les cas, considérez votre bol de cristal comme un grand communiquant qui interagit en permanence et sans jugement avec son environnement. Donc, plus vous connaitrez ses caractéristiques énergétiques et vibratoires, et plus vous allez pouvoir communiquer avec lui. Cela favorisera également votre perception de ce qui se joue dans l’environnement, y compris dans l’environnement subtil.

2ème clé : Écoutez la personne qui vient vous rencontrer en soin

Biensur, les Sons et l’harmonie des bols de cristal ont quelque chose de magique. Ils œuvrent même sans votre volonté ! Les personnes voient « s’envoler » leur douleur, se sentent apaisées, plus positives en fin de séance, et elles perçoivent même le changement du bol si vous en jouez en début de séance et à la fin. Tout se réalise naturellement !

Cependant, vous avez une responsabilité dans l’utilisation cet outil, du fait même de ses propriétés. Et vous allez parfois devoir adapter votre proposition sonore et vibratoire.

En effet, le quartz qui compose un bol de cristal, possède des propriétés particulières :

  • Il est, entre autres chose, semi-conducteur et mémoriel.
  • Il amplifie aussi toutes les informations qui sont dans ses champs énergétiques.

Donc, il est de bon augure d’écouter attentivement la personne qui vient bénéficier de ces sons, car certaines de ces personnes sont en fragilité ; elles sont donc plus vulnérables que d’habitude. Et dans la relation, c’est celui des deux qui a le plus conscience des choses qui engage sa responsabilité en conscience.

Vous pouvez tenter de percevoir si les sons à fréquence cristal sont adaptés ou non. Et s’ils le sont, comment ?

Voici 2 exemples classiques et des propositions de perspective :

1. Une personne extrêmement fatiguée, ou déprimée, qui présenterait un niveau vibratoire bas. Elle traverserait un épisode de vie avec un deuil (réel ou symbolique) … Votre bol de cristal, lui, déploie un champ de haut niveau vibratoire.
L’écart entre les deux est parfois trop grand pour un accordage énergétique. Le résultat, c’est que la personne peut se sentir « vidée » en fin de séance. Alors… diminuez le temps d’exposition aux fréquences cristal. Montez lentement l’intensité de la spirale. Maitriser le « volume » sonore pour que la personne puisse entrer en résonance sans se sentir agressée. Ou encore, décidez en accord avec la personne de ne pas utiliser votre bol de cristal.

2. Une personne en apparence stressée, ou qui se sentirait en « chaos intérieur ». Elle paraitrait agitée (tachypsychie) ou parlant beaucoup (logorrhée)… sa pensée semblerait « partir » un peu dans tous les sens (trouble de la concentration) et elle manifesterait de l’anxiété…
Votre bol de cristal va amplifier ce que vit la personne (jusqu’à 15.000 fois disent les textes védiques) Le résultat, c’est que la personne peut se sentir « perdue » en fin de séance. Elle peut exprimer un sentiment d’impuissance ou encore le sentiment d’être prête à « exploser » !
Accordez temps et écoute au mal-être de cette personne. Écouter ne veut pas dire proposer des solutions ou des conseils… Puis accompagnez une profonde relaxation par quelques sonorités et votre voix off, car c’est dans un nouvel état d’être qu’elle pourra enclencher des processus d’autoguérison.

Si vous vous sentez en limite de compétence, pour quelque raison que ce soit, n’hésitez jamais à réorienter la personne !

3ème clé : Structurez la séance de soin avec les sons

Il est toujours agréable d’avoir quelques repères temporels durant une séance. Pour vous et pour la personne accueillie. Vous pouvez également les expliquer aux personnes, ce qui est rassurant, surtout si c’est la première fois !

N’hésitez pas faire écouter le bol de cristal avant le début de la séance. La personne sera moins surprise par sa sonorité et sa puissance, et vous pourrez ainsi recueillir son accord préalable. Vous pouvez aussi imaginer l’utiliser à certains moments-clé.

Par exemples : le nettoyage des corps subtils en début de séance l’harmonisation en fin de parcours. en début de soin pour induire un état alpha. dans le corps de la séance, avec une intention que verbalise la personne…

En fait, il y a autant de possibilités que de tisseurs de sons !

L’essentiel, c’est la conscience et le sens que vous allez donner à la présence des fréquences cristal dans votre accompagnement ! La position de la personne durant le soin :

  • Allongée ou confortablement assise dans un fauteuil, les yeux clos, elle va passer en cycle alpha plus facilement. Ceci va aider à la détente voire à la relaxation profonde, physique, psychique et mentale.
  • La position verticale, debout, va l’obliger à une présence différente, plus consciente de ce qui se vit en elle et autour d’elle.En revanche, elle ne lâchera pas forcément prise avec la réalité extérieure ! De plus, elle peut rester « accrocher » à son activité mentale…

Donc vous allez évaluer la situation therapeutique ou de relaxation et l’adapter selon les personnes tout en respectant l’esprit de votre soin ! Faites-vous confiance, le prendre-soin est assez naturel en fait.

4ème clé : Ce n’est pas vous qui soignez !

En réalité, ce que déploie votre bol de cristal, ce ne sont pas que des sons ! C’est avant tout une énergie pure et très subtile que vous allez activer au service d’autrui ! En d’autres termes, ce n’est pas vous qui soignez… vous, vous êtes le témoin… C’est la personne elle-même qui active ses chemins d’autoguérison, tout comme elle érige les défenses et obstacles qui l’en empêchent. Être le témoin, c’est une posture qui nous place d’emblée au service de cet autre que soi.

Ce n’est pas une posture muette, mais elle nous confère une place où nous sommes conscients qu’il y a toujours quelque chose de plus grand que nous, et que la liberté de l’être, face à nous, ne nous appartient pas !

Nous sommes juste présents dans cette parenthèse de vie, afin qu’il puisse cheminer de manière la plus autonome possible vers un état où le processus d’autoguérison se met en route… Et nous ne sommes que celui ou celle qui tisse les sons sur les fils invisibles de la trame de la vie… avec consciencemaîtrise et intentionnalité ! et voilà les 4 clés.

Namaste les Cristallins
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Apprendre à utiliser un bol de cristal

Apprendre à utiliser un bol de cristal

MurielBy Muriel6 avril 202010 Minutes

Apprendre à utiliser un bol de cristal chantant requiert tout autant notre sensibilité et notre intuition que des savoirs pointus en sonologie énergétique.

Pourquoi se former pour utiliser un bol de cristal ?

Avec un bol de cristal, la tendance peut être d’apprendre seul. Faire ses propres expériences et en tirer la conceptualisation nécessaire pour mieux comprendre ce que l’on fait. Cette approche empirique est un excellent chemin qui nous engage et nous implique grandement. En effet, elle nous place dans une pédagogie métacognitive qui consiste à faire un “retour” sur soi, sur sa propre manière d’apprendre et de pratiquer. C’est une voie de grande autonomie. Mais ceci est aussi exigent ! Car, à partir de quoi est-ce que j’apprends ? A partir de quoi est-ce que j’évalue une situation ? Et si je pratique les sons à visée thérapeutique, je peux donc apprendre aux dépens de l’autre ?

Se former répond dés lors à une question éthique ! Se former est une porte pour franchir des limites que nous rencontrons toutes et tous à moment donné. Et connaitre ses limites, quitte à les dépasser, ou pas, c’est aussi une voie de responsabilité.

Comment se former à la sonologie ?

Apprendre à utiliser un bol de cristal chantant relève de disciplines variées selon l’utilisation, personnelle ou professionnelle, que nous en faisons.

Il existe différentes écoles ou approches en matière de formation sonothérapie ou de sonologie. Parfois, ces approches s’opposent intellectuellement. Et c’est sacrément enrichissant !
En effet, nul besoin de prôner telle ou telle théorie comme absolue ou unique. Car chacune d’entre-elles peut apporter des clés fondatrices ou novatrices à notre pratique. La réalité peut s’appréhender de différentes façons.

Ce qui peut nous aider, ce sont nos capacités à cultiver un esprit ouvert, du bon-sens ainsi qu’un certain discernement intellectuel. Mais pour discerner, il nous faut aussi rechercher des connaissances, des faits, des explications pour appréhender le monde avec un regard différent ou nouveau.

Comment choisir ?

Choisir peut nous paraître plutôt compliqué. Discerner est parfois malaisé. Mais il nous faut cela pour ne pas nous laisser séduire par des théories qui répondent simplement à une de nos représentations du monde. Par exemple, nous parlons beaucoup des gammes 440Hz ou 432 Hz. Les mélodies jouées selon ces deux gammes ont un impact nettement différencié sur le vivant. Mais doit-on admettre la théorie d’un complot nazis qui aurait imposer la première au détriment de la seconde pour assujettir les humains ? Aucun élément dans l’histoire de la musique dans le monde ne valide cela, à quelque époque que cela soit. Pour certains, friands de cette théorie dualiste, c’est donc là La preuve. Nous vous invitons simplement à laisser planer la réponse.

Vous pouvez faire vous-même le chemin de ressenti intérieur pour noter les différences au sein de vos propres perceptions.

Où se former ?

Apprendre à utiliser un bol de cristal, c’est une magnifique aventure !
Une aventure dans le monde de nos émotions, dans l’univers du corps physique et des corps subtils. Des voyages au cœur de nos différents champs de conscience où mettre des mots devient cornélien tant on ne sait pas transmettre notre expérience pour en dire quelque chose de crédible…

Mais il est possible de se former !

Des formations sur le bol chantant ou sur la sonologie sont accessibles en France. Alors, il nous faut choisir une formation…
Poser ce choix, c’est d’abord découvrir les formateurs, leurs approches, leurs pratiques, leurs différentes compétences, les moyens qu’ils nous donnent pour apprendre et bien sur, leur éthique !
Veiller à ce que ces quelques éléments nous soient accessibles pour éclairer notre décision. Mais choisir une formation, c’est aussi connaitre :

  • le programme pédagogique,
  • les objectifs et les moyens que nous avons de progresser,
  • l’accompagnement pédagogique,
  • les bilans qui nous sont proposés.

C’est essentiel pour nous aidez à choisir !

Qu’est la Cristal’Académie ?

L’Académie de Cristal Vibrasonsvous propose des formations pour :

Vous initier, en ligne, à différentes utilisations de votre bol de cristal, tenter de mieux comprendre ce qui se passe en vous lorsque vous vivez des voyages sonores avec ces vaisseaux de quartz, apprendre en jouer avec délicatesse et conscience, nettoyer ou clarifier un lieu, marcher la voie des Sons sacrés, chanter des mantras, développez votre intuition, utiliser différents bols en même temps, développer ou clarifier une approche éthique dans votre pratique, appréhender les expériences vécues à partir de certaines théories quantiques, théorisées et explicites.

L’Académie vous propose différents moyens :

Vidéos pédagogiques, tutoriels, enregistrement audio de sounds-healing, diaporamas à télécharger, livrets théoriques, outils didactiques accompagnements personnels ou point-routes à votre demande, autant que vous estimez nécessaire… un magnifique “arsenal” au service de votre apprentissage !

L’Académie est une école en ligne, mais vous pouvez aussi vivre ces formations en live ! Pour affiner vos formations d’e-learning ou vivre un stage plus spécialisé, car l’académie fait vivre ses stages au Centre Cristal Vibrasons dédié aux Sons, prés de Bordeaux

Apprendre à utiliser un bol de cristal dépasse grandement le fait de “taper” sur la paroi du bol !
C’est un médiateur d’exception qui peut vous permettre d’entrer en amitié sincère avec vous-même, pour peu que vous vouliez bien apprendre son langage vibratoire et danser avec lui !

A tout bientôt les Cristallins
NAMASTE
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Le Cercle de Re-Co-Naissance Cristalline

Le Cercle de Re-Co-Naissance Cristalline

MurielBy Muriel6 avril 202011 Minutes

Pour rajeunir sa vision de couple

Un Cercle de Re-Co-Naissance Cristalline ?
Imaginez un couple qui décide de grandir et d’oser !
Un couple qui réalise des choix pour tisser ensemble une unité cristalline inédite…
Car à y regarder de plus près, bien des couples vivent en nourrissant le regret des « avant » et des « jadis ».
En fait, ils ne réalisent pas pleinement que Tout est possible ! Et ceci à Tout moment.
Donc, dès l’instant où la vision du duo oriente son énergie vers une perspective commune, alors, la magie opère (l’âme agit) !

Lâcher l’idée du passé pour se re-créer

Fou, n’est-ce pas ?
Et j’entends déjà les « à quoi bon », « il ou elle ne veut pas bouger » ou « nous sommes aujourd’hui si différents »…
Pourtant, vous pouvez vous re-co-naître c’est-à-dire re-naître ensemble ! Dés lors, ne cherchez ni à parvenir, ni à aboutir à l’unité cristalline ! D’ailleurs, réalisez le chemin avec votre plus belle simplicité de cœur. C’est-à-dire avec vos ombres et votre lumière. Et puis sautez de joie ! Car il y a un défi de taille à relever : sautez de joie ! Une fois vos 2 pieds revenus sur terre, il vous faudra le courage d’oser vous dire, peut-être de justifier ceci ou cela, d’offrir du temps à cet autre que vous aimez… Ceci pour qu’il entende ce que vous souhaitez lui dire de vous-même et de votre couple…

C’est toujours un temps fort et intense lorsque le couple se parle

Se parler véritablement ! Cela signifie biensur apprendre à parler en son nom propre. Puis, écouter avec attention la vérité de l’autre. Car il existe une myriade d’éléments qui tenteront le passage : les désirs, les déceptions, les joies, les peurs, les colères, les interprétations de la réalité et… nos attentes !
Oui, je sais, il nous faudrait être « sans attente » pour être heureux. Cependant, nous sommes pétris d’attentes dans le couple ! C’est peut-être le lieu de nos vies où nous cultivons les jardins les plus foisonnants de la planète Terre ! Alors, pourquoi les faire-taire ? Et si ces attentes étaient, pour certaines, un terreau fertile pour le présent du couple ? Alors, acceptons simplement de les entendre.

Apprendre à aimer son narcisse

Car souvent, juste en dessous de ces attentes, il y a quelques blessures narcissiques qui causent et claudiquent ensembles… Et il n’est pas rare non plus que les blessures de l’un soient en miroir de celles de l’autre…
Alors, offrez-vous ce cadeau que la Vie vous propose pour les transcender : être ensemble et re-co-naître l’autre comme soi-même. Mais comment laisser se détacher une attente si elle demeure vivante en soi ? Elle crie « dedans » quand le silence lui est imposée « dehors » ! Mettez-la au monde, elle suivra simplement le fil de la matrice cristalline qui est le sien… soit elle se manifeste soit elle s’annihile. Dans tous les cas, ce sera toujours dans le sens de l’harmonie ou de l’évolution prévue par la Source.

Grandir ensemble

C’est peut-être quitter l’illusion de tout connaitre de l’autre et abandonner l’idée de n’être jamais surpris ou étonné par cet autre, « si prévisible » … Donc, grandir ensemble, c’est entendre de la bouche de l’autre quelque chose d’inédit dans son regard sur vous…

Pour cela, rien de mieux qu’un lifting du regard 3D :

  • premier soin : Défroisser les mal-entendus
  • deuxième soin : Délier les pré-jugés
  • troisième soin : Dévoiler la relation !

Comment ?

En écoutant votre compagne ou compagnon de vie vous transmettre un regard nouveau sur vous et/ou sur votre couple ! C’est la perspective première d’un cercle de re-co-naissance. Créer un cercle de re-co-naissance cristalline pour renaître ensemble à votre couple ! Le but est clair : Chacun identifie dans le quotidien ce qui le touche profondément chez l’autre. « Aujourd’hui, je… reconnais en toi… me surprends à aimer… donne de la valeur à… découvre… »

Chacun reconnait à l’autre des qualités divines et les explicite

Ainsi, le jeu du cercle, s’il est conduit avec authenticité, peut activer une nouvelle manière de conduire sa réalité : débusquer le reflet positif au fin fond de son propre regard. Choisissez le lieu où se vivra votre cercle de reconnaissance. Puis, tamisez la lumière, allumer une bougie de couleur claire, nettoyer le lieu avec de l’encens ou de la sauge puis purifier-le en élevant son taux vibratoire avec votre bol de cristal chantant. Mais avant de prendre place dans le cercle, réalisez cette même purification sur vos corps respectifs.

Vous disposez d’un vaisseau de cristal

Le cercle de re-co-naissance s’harmonise à l’énergie cristalline par résonance. Dés lors, vous élevez le taux vibratoire de votre cercle pour chaque reconnaissance mise au monde.
Pensez à l’effet d’amplification du cristal de roche, jusqu’à 15.000 fois ! N’hésitez pas à célébrer vos cercles de re-co-naissance, à en faire des temps sacrés sous forme de cérémonie de couple.
Créer ensembles des intentions pour votre chemin commun et verbalisez-les ensembles accompagnées des vagues cristallines de votre bol ! Garder-les vivantes en les verbalisant quotidiennement par exemple, car si la pensée créait, le verbe, lui, manifeste ! Créer un chant sacré, psalmodier un mantra que vous co-construisez au sein du cercle de reconnaissance… et donnez-lui vie avec votre vaisseau de cristal. Vous percevrez rapidement ce sentiment d’unité vous étreindre.
…Et prenez garde : cela risque bien de marcher ! Peut-être même devenir un « automatisme » dans votre relation, à vous-même comme aux autres !

S’émerveiller !

Dans le cœur du couple cristal, on ré-apprend à s’émerveiller !

On apprend à transformer les moments les plus lourds de la relation à deux, en jeu créatif au service de l’unité. Le jeu est un moyen efficace et joyeux pour s’accueillir mutuellement, pour cueillir le fruit d’un amour réciproque et parfois si maladroit… en respectant la règle du Lift 3D pour votre cercle de re-co-naissance cristalline, évidemment ! Pour aller plus loin, rendez-vous au cœur de la voie du couple sacré !

NAMASTE les Cristallins
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.

 


émotions et spiritualité : perspectives nuancées sur la place et le rôle des émotions sur le chemin psycho-spirituel. Mieux comprendre et accueillir !

Que faire de ses émotions dans la quête spirituelle ?

Nous pouvons observer que le rôle des émotions croise rapidement leur limite selon les milieux religieux ou les milieux spirituels. Certains bouddhistes par exemple, et les chrétiens tout autant, considèrent les émotions comme des obstacles majeurs à la disponibilité intérieure et à la sérénité de la méditation. En d’autres termes, les émotions sont posées dans la réalité du méditant comme des perturbations mentales qui parasitent l’instant. Dans cette vision-là, la proposition la plus cohérente est de réprimer ou de contrôler ses énergies émotionnelles. Comment apprivoiser cet objectif supra-humain ?

Quel est mon but ?

Il n’y a que le « marcheur spirituel » qui puisse, en conscience, clarifier la place à donner au monde de ses émotions dans sa quête spirituelle. Car la réponse dépend de la façon dont le marcheur conçoit le but de la méditation.
Si la méditation, quelle que soit la méthode, est en fait une conversation avec soi-même (égo), dont le but essentiel est de réduire l’agitation mentale, alors elle risque fort d’empêcher toute révélation authentique.
Au départ du chemin, le marcheur aura sans doute cette tendance à vouloir « corriger » son indiscipliné mental ! Mais ce n’est là que l’orée du bois, la découverte du chemin doit s’approfondir en lâchant ce but-même, pour se placer dans une écoute « supra-mentale ».

Les premiers pas nécessitent que l’on accepte le postulat suivant : on médite avec TOUT ce qui est en soi. Il n’y a plus d’objectif à atteindre. Aucune raison valable non plus, en dehors du simple fait que c’est le moment ! De fait, la tension psychique entre le marcheur (sujet) et son mental galopant (objet) se défera peu à peu. Puis, un jour, sans crier gare, le corps et l’esprit déclencheront spontanément l’état de lâcher-prise…

Pourquoi intégrer mes émotions à mon chemin d’éveil ?

Se pourrait-il que lutter contre les émotions, les refouler, les enfermer dans une petite boîte illusoire… soit une démarche délétère à la santé physique et psychique ?
est-ce qu’il pourrait y avoir une véritable ignorance quant à cette volonté d’anéantissement des émotions ?
En réalité, les émotions sont de précieux guides dans la vie d’un être humain. Tout est, encore, une question de dosage, de nuance.

A quoi ça sert ?

Notre univers émotionnel est une aptitude naturelle et fabuleuse de décoder la réalité.
Cela dénote une faculté sensible qui est une bénédiction et non le contraire. La réponse est peut-être, non de les museler, mais de les décoder avec patience et pertinence.
Chaque émotion est un message qui se vit dans l’instant et qui nous offre un message unique.
Chacun connait l’expression et s’accorde aisément sur la perspective de « vivre l’instant présent ». Comment voudriez-vous incarner cette maxime tout en luttant contre ce qui se présente à vous, en vous, sous la forme d’une émotion ?

Intégrer ses émotions à son chemin spirituel

C’est être disponible, parfaitement disponible et sensible, à sa vie intérieure. C’est ardu comme tâche d’être présent à soi avec finesse, sensibilité et profondeur. Pourtant, c’est une qualité perceptive que nous ne devrions pas négliger.

A quoi servent les émotions ?

De tout temps, les émotions ont transporté l’humain des plus hauts sommets aux abîmes les plus profonds. Par ailleurs, nous avons tout le loisir de les classer, les émotions nous sont agréables ou désagréables !
Oui, il existe bien une foule d’émotions mais seulement 5 d’entre elles en sont les bases : la joie, la peur, la surprise/dégoût, la colère et la tristesse.

Evolution ?

En réalité, l’homme du 21eme siècle partage avec Homo Sapiens le même système émotionnel : le système limbique ! C’est grâce à lui que nous éprouvons nos émotions. Grâce à lui, nous pouvons apprendre et mémoriser ! Cette partie du cerveau, que nous partageons avec les mammifères, permet de faire des choix les plus adaptés aux contraintes de l’environnement.
Mais nous avons développé un étage supplémentaire : le néo cortex. Il est siège de la pensée qui contient des centres chargés d’assembler et de comprendre les perceptions sensorielles. Le néo cortex permet ainsi une adaptation fine et précise car il sait organiser, planifier et élaborer des stratégies.

Mes émotions appartiennent-elles toujours au présent ?

Voici une question qui peut paraitre bien étrange, n’est-ce pas ?
Ce qu’il faut savoir, c’est que lorsqu’un évènement évoque par certains aspects un souvenir émotionellement fort, la mémoire émotionnelle réagit en éveillant les sentiments associés à ce souvenir !

Quand les sentiments issus du passé sont nuancés et subtils, il peut nous sembler que la réaction présente est provoquée par les circonstances actuelles. Mais ce n’est pas tout à fait exact.

Passé – Présent

En fait, le souvenir « réagit au présent comme s’il était le passé » nous explique Daniel Goleman. Nous voici là en compagnie d’une observation qui remet en question notre maxime « vivre l’instant présent » !

Par ailleurs, nous avons socialement appris à valoriser certaines émotions et à en rejeter d’autres. Ainsi, chacun souhaiterait contrôler ses émotions, car nous croyions qu’elles nous rendent vulnérables.

Montrer ses émotions serait donc un risque qui comporte un danger et un danger induit la peur… nous voici en présence du premier feuillet de notre millefeuille émotionnel…
Avec une telle lecture de la réalité, il ne nous reste plus qu’à ériger les murs de résistance, prendre les armes et nous préparer au combat !
Seulement voilà…

En y regardant de plus près

En fait, ça ne marche pas parce qu’on le désire ou par la volonté de limiter ses propres ressentis. A tout moment, nous pouvons être surpris par un envahissement émotionnel qui nous parait incompréhensible, parce que le sens de cette expérience nous échappe…
Et pourtant, nous pouvons bien-parfois déborder d’émotions…

Qui suis-je avec mes émotions ?

Daniel Goleman est docteur en psychologie au Mind and Life Institute. Il affirme que l’apprentissage émotionnel dure toute la vie ! Ouf !

Au niveau de la physiologie du cerveau

il se peut que le circuit limbique sonne toujours l’alarme en réaction à des signes annonciateurs d’un évènement redouté, mais le cortex pré-frontal et les zones reliées peuvent apprendre à réagir différemment et de manière plus adaptée. En fait, les émotions apprises peuvent être remodelées !

Les émotions

Elles sont d’autant plus importantes qu’elles permettent de s’adapter à ce que l’on vit et qu’elles participent également à la personnalité de l’individu !
En effet, l’estime de soi se place au carrefour de 3 composantes essentielles du « soi » :

  • Comportementale : l’estime de soi influence nos capacités à agir et se nourrit de nos réussites.
  • Cognitive : elle dépend du regard que nous portons sur nous-même et le nuance à la hausse ou à la baisse.
  • Émotionnelle : elle dépend de notre humeur de base et influence cette dernière en retour.

L’émotion est ainsi un véritable outil pour affronter la réalité ! Ne nous en privons surtout pas car sans émotions, nous n’apprenons rien de nouveau !

Que m’apprennent mes émotions ?

L’émotion alerte le cerveau :

Tout se passe comme si ce dernier voulait s’assurer que la conscience repèrera la situation et verra comment y apporter une réponse, une solution, une correction qui est nécessaire !
Les émotions sont des informations. Elles s’organisent comme un système de sécurité en quelques secondes. Ce système a une double fonction :

  • la 1ere fonction signale qu’ il y a un évènement significatif en vue : l’intensité (forte ou faible) et la qualité (positive ou négative) de l’émotion signalent la présence d’une situation ou d’un évènement qui peut avoir un impact fort ou faible, positif ou négatif, sur le bien-être !
  • la 2ème fonction désigne l’action à accomplir : La nature de l’émotion (joie, peur, colère, tristesse…) contient en elle-même une indication de l’ajustement à réaliser, de l’action à poser pour retrouver ou maintenir ce bien-être.

Comment ça marche ?

  • Si l’impact de la situation détectée est perçu comme non-significatif, la situation a toutes les chances de passer inaperçue, il n’y aura donc pas d’émotion notable.
  • Lorsque c’est plutôt positif, l’émotion est agréable, ce qui nous incite à revivre l’expérience.
  • Quand la situation interfère sur un de nos besoins de bien-être, l’émotion générée par le cerveau est désagréable, dérangeante, de sorte qu’il est difficile de faire comme si rien ne se passait. C’est un signal d’alarme qui s’amplifie si nous faisons comme si rien d’important ne s’était passé. Mieux vaut apprendre à le décrypter qu’à l’ignorer.

« Lorsque l’esprit est trop occupé, il n’y a plus d’ordre, plus d’espace. L’esprit se dit : « j’ai été blessé dans le passé, je vais donc enregistrer cela, le garder en mémoire, afin d’éviter toute blessure ultérieure ». Tant que vous garderez cette image en vous, vous subirez sans cesse de nouvelles blessures. » Jiddu Krishnamurti

Aucun marcheur sincère ne se vit comme une victime.

Il sait qu’il a sa part de co-responsabilité dans chaque situation de sa vie et c’est elle qu’il examine derechef. Il ne se cramponne ni à son passé ni à son présent ni au rêve de son futur. Il s’emploie à ne laisser aucune empreinte sur le chemin qu’il marche. Cela peut paraître étrange à notre égo de ne laisser aucune trace… et comme cela semble inatteignable !

Pas à pas

Et si, pour commencer, nous faisions des étapes sur le chemin de la liberté émotionnelle ? En attendant d’avancer d’un pas en cette direction, visons une cible que nous puissions atteindre.

Comment se sentir plus libre de ses émotions ?
Et comment rassurer notre égo qui trésaille à la moindre brise d’anéantissement -qui est sans doute sa plus grande peur tout autant que son job !

Donc, la question qui surgit maintenant, c’est comment gagner en lucidité émotionnelle ?

Comment être libre de soi :

La 1ère porte à franchir

lorsqu’une émotion vous envahit, c’est découvrir quel besoin est mis en cause dans la situation que vous vivez. Il faut accepter de vous arrêter un moment et de vous poser, clairement, les bonnes questions :

  • Qu’est-ce qui me dérange ?
  • En quoi cela m’atteint ?
  • Qu’est-ce que j’aurais plutôt souhaité et en quoi cela m’aurait fait plus de bien ?
  • Lequel de mes besoins serait alors vraiment respecté ?

Si, au départ, il faut un peu de temps et de patience pour développer cette habileté, l’habitude de se consulter soi-même pour identifier le besoin visé raccourci le temps nécessaire pour y parvenir !


La 2ème porte à franchir
, c’est découvrir votre tendance à agir :

En effet, une des informations contenues dans l’émotion est une tendance qui pousse à agir dans une situation donnée, soit pour l’influencer, soit pour s’y ajuster.
Par exemple, vous pourriez, plus ou moins consciemment, vous mettre en colère car cette manière d’agir influence votre environnement à votre avantage. Identifier votre bénéfice clairement vous permettra de pouvoir prendre un peu de distance avec votre attitude émotionnelle « automatique ».


La 3ème porte à franchir
, c’est identifier les zones d’actions possibles :

Il s’agit ici d’identifier en quoi vous contribuez ou pouvez contribuer à la situation. Si elle est perçue comme nuisible, vous devez évaluer en quoi, puis déterminer s’il vous est possible de la modifier pour la rendre plus cohérente avec votre besoin. Ou bien, il faudra vous y ajuster. Cet ajustement modifiera alors votre émotion.

L’ajustement que vous ferez, pourrait, par exemple, transformer votre colère initiale en tristesse… Vous pourriez alors remonter à l’étape 2.

Si une émotion en cache une autre, c’est parfois que nous pouvons prendre plus facilement de la distance avec une émotion et pas avec une autre.

Certaines relèvent de stratégie d’adaptation dont une partie ne nous est pas d’emblée facile d’accès. Le sens, en revanche, devient possible avec la suivante.

En fait, en vous accordant la responsabilité principale de ce besoin, vous reprenez votre pouvoir. Car vous vous permettez de vous ouvrir à d’autres moyens et actions réalisables pour satisfaire ce besoin. C’est une influence active sur la situation.

C’est là que tout peut changer : cela va induire de la satisfaction ! Du contentement ! Et si vous influencez vos pensées alors vous influencez vos émotions puisque les deux sont intimement liées !

La perspective du miroir :

Donc, plus vous nagerez avec facilité dans les eaux de la connaissance de soi -même si celle-ci demeure parcellaire- plus vous allez mettre de la distance entre les évènements de votre vie, vos pensées/croyances/représentations, vos émotions et vos actes. Et cela requiert votre plus belle attention à vous-même !

Chez les taoïstes

L’analogie du « miroir parfait » est une perspective plutôt éveillante. Qu’a-t’elle à nous apprendre ?
Le miroir voit tout.
Il ne prend rien.
Le miroir ne choisit rien.
Il ne juge rien.
Et, il ne s’encombre pas des images qu’il reflète : il ne les conserve pas.
Si le paysage change, l’image dans le miroir reflète le nouveau paysage. Et elle est entièrement libre des paysages précédents…

Sur le chemin d’éveil qui est vôtre, vous êtes le marcheur, vous êtes le paysage, vous êtes le miroir !

NAMASTE les Cristallins
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Les couleurs et les notes musicales : une histoire d'amour à distance

La correspondance entre les notes et les couleurs

Des couleurs à la musique…

« Les correspondances entre sons et couleurs ont fait l’objet de diverses tentatives au cours des siècles. Science et art se rejoignent alors » Bernard Valeur

À la recherche de correspondances entre les sons et les couleurs, l’histoire s’est enrichie de tentatives de liens plus ou moins savantes ou parfois, hasardeuses.
Et les premiers essais ne sont pas actuels, ils datent de l’Antiquité. Découvrons comment nous en sommes arrivés à la fabrication de bols chantants.

Couleurs & Notes de l’Antiquité grecque au 17è siècle :

Aristote (-384 / -322), philosophe grec de l’antiquité, remarquait déjà que s’il existait des sons mélodieux ou dissonants, il existait aussi des couleurs agréables ou désagréables.
Ainsi, pensait-il, l’harmonie des couleurs est régie par des relations entre des nombres. Exactement comme celles de l’harmonie musicale !
Relations que Pythagore avait déjà étudiées à l’aide de cordes.

Ainsi, la classification d’Aristote perdurera jusqu’au 17e siècle. Cependant, plusieurs grilles de lecture sur l’harmonie des couleurs et l’harmonie musicale furent proposées, comme, par exemple, celle de Marin Cureau de la Chambre (1594-1669), philosophe français, conseiller et médecin de Louis XIV.

Couleurs & Notes au siècle des Lumières

Pourtant, il faudra attendre le début du 18è siècle avec Isaac Newton pour apporter davantage de science dans la compréhension des couleurs.

Car lui, il démontra que la lumière blanche est constituée de différents rayons. Ces rayons nous apparaissent colorés et l’on peut les combiner pour reconstituer la lumière blanche.
Newton (1643 – 1727) s’est efforcé d’établir une analogie entre les couleurs et les sept notes de la gamme diatonique : do, ré, mi, fa, sol, la, si.
Il était convaincu qu’il devait y avoir une parfaite correspondance entre les diverses couleurs et les notes de la gamme.
En fait, il fondait cette analogie sur les largeurs des bandes colorées que produit la décomposition de la lumière blanche du Soleil par un prisme. Puis, il les mettait en correspondance avec la longueur des cordes vibrantes, capables d’émettre les notes de la gamme diatonique.
Par ailleurs, Voltaire (1694 – 1778), philosophe et écrivain français du 18ème, écrivit dans les Éléments de philosophie de Newton (1738) :

« Cette analogie secrète entre la lumière et le son donne lieu de soupçonner que toutes les choses de la nature ont des rapports cachés que peut-être on découvrira quelque jour »

Newton était loin d’être le seul à vouloir faire correspondre couleurs et notes de la gamme.

Mission impossible

Mais, en réalité, il est impossible d’isoler, dans l’arc-en-ciel, des bandes correspondant à une couleur donnée avec des frontières précises.

Alors, pourquoi cet illustre savant s’est-il aventuré à cette hypothèse ?
En fait, à la fin de sa vie, sa volonté d’être en accord avec la cohérence de la création et l’harmonie du monde l’ont emporté sur la rigueur scientifique. C’est particulièrement vrai pour la couleur indigo. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’ il l’a introduite dans sa liste de couleurs pour que celle-ci en comporte sept (7 est un nombre dit-sacré et Newton y était très attaché).
Alors, si l’on vous a appris que l’arc-en-ciel comportait 7 couleurs (violet, indigo, bleu, vert, jaune, orangé, rouge) c’est que Newton est passé par là !

Couleurs & Notes au 19è siècle

Si l’on avance dans le temps, nous rencontrons un occultiste du XIX° s., maître Philippe de Lyon. Il soutenait ceci :

« Les sons, comme la lumière, sont formés de couleurs qui exercent une grande influence sur l’organisme. Do (rouge) : il excite le cerveau et agit sur l’estomac et les intestins. Ré (orangé) : il agit sur l’estomac, l’abdomen, les intestins… Mi (jaune) : action sur le cœur, la rate. Fa (vert) : il contracte le diaphragme. Sol (bleu) : il agit principalement sur la partie supérieure des organes et sur les bras. La (indigo) : donne des tremblements (cœur et région cardiaque). Si (violet) : elle agit directement sur le cœur lui-même. »

Mais, si nous sommes attentifs, nous voyons apparaitre les notes et les couleurs des 7 chakras majeurs de la tradition védique.
En Inde : le do est lié à muladhara chakra. Le ré est lié à svadhishthana chakra. Le mi est lié à manipura chakra, le fa est lié à anahata chakra, le sol est lié au vishuddha chakra. Le la à bindu chakra (ajna) et le si est lié à Sahasrara chakra

Est-il crédible d’établir une correspondance entre sons et couleurs ?

Du point de vue des fréquences des ondes, aucun pont ne peut être jeté entre les sons et des couleurs.
Il n’y a pas de liens entre les fréquences des sons audibles par l’oreille humaine et les ondes lumineuses visibles par l’œil humain.
Il n’y a pas non plus de longueur d’onde analogue pour les sons et pour la lumière.
Peut-on passer d’un domaine de fréquences à l’autre par un intervalle d’octave ( = doublement de la fréquence) ?
Non ! Le domaine de fréquences de la lumière visible s’étend sur environ une octave alors que les fréquences sonores couvrent plus de 10 octaves !
Alors… comment saisir l’affaire ?

Les couleurs n’existent pas vraiment

En effet, du point de vue de la physiologie de la perception, la couleur n’existe pas en soi. Car c’est une construction de notre cerveau. En effet, à une longueur d’onde donnée de lumière, notre cerveau associe une couleur. Mais l’inverse n’est pas vrai : l’impression de jaune peut résulter aussi bien d’une lumière monochromatique que d’un mélange de lumières verte et rouge.

Donc, il n’y a pas de relation entre couleur et longueur d’onde (ou fréquence). En revanche, notre oreille sait distinguer un son pur (une seule fréquence) et un son complexe (plusieurs fréquences) De plus, elle sait reconnaître plusieurs notes dans un même-accord !

Pour toutes ces raisons, la correspondance son-couleur est impossible sur des bases rationnelles. Et pourtant… certaines personnes ont une sensation colorée en entendant des sons : c’est la synopsie ou synesthésie. Cela se complique !

Couleurs & Notes Du 20è siècle à nos jours

Si rien de rationnel ne nous permet d’affirmer ces corrélations, abordons le monde de la subjectivité, de l’art et de la créativité !
Parmi les compositeurs qui ont cherché à établir des correspondances entre musique et couleurs, il faut en citer principalement trois :

Alexandre Scriabine (1872-1915), pianiste et un compositeur russe
Arnold Schoenberg (1874-1951), compositeur, peintre et théoricien autrichien
Olivier Messiaen (1908-1992), organiste, pianiste et compositeur français

3 musiciens à retenir pour leurs travaux

Alexandre Scriabine fut une personnalité singulière et incomprise des critiques et du public russe. Ce mystique de l’extase laisse une œuvre profondément originale. En réalité, il était doté de synesthésie. Ainsi, cette capacité lui permettait d’associer une couleur à chaque note.
Sur la partition de son poème symphonique Prométhée, il a indiqué les couleurs qui devaient être projetées en même temps que sa musique. D’ailleurs, en 1915 au Carnegie Hall, un clavier à couleur, appelé Chromola (fabriqué spécialement pour l’occasion par les laboratoires Bell) permit de projeter des couleurs sur écran. Pour chaque touche , une couleur ! Quelle magnifique tentative pour illustrer ses propres perceptions !

Arnold Schoenberg, quant à lui, était un compositeur, peintre et théoricien autrichien. Dans son opéra La Main heureuse, il avait également prévu des projections colorées accompagnant la représentation de cette œuvre.

Au plus près de nous, Olivier Messiaen est certainement le musicien qui a le plus approfondi les rapports sons-couleurs en musique. C’est mentalement qu’il avait la faculté de voir des couleurs lorsqu’il entendait de la musique ou lorsqu’il lisait une partition. Il n’était cependant pas synesthésique. Pour lui, « La musique est un perpétuel dialogue entre l’espace et le temps, entre le son et la couleur, dialogue qui aboutit à une unification : le temps est un espace, le son est une couleur, l’espace est un complexe de temps superposés, les complexes de sons existent simultanément comme les complexes de couleurs ».

Des expériences contemporaines

De nos jours, nous pouvons rencontrer des professionnels des soins et du son. Fabien Maman est l’un d’eux, avec son école du Tama-Do, ses recherches et ses ouvrages (Le Tao du Son aux éditions Trédaniel).
Il n’a pas écrit directement sur les liens entre musique et couleurs. En revanche, il propose une approche intéressante sur les chakras et leurs correspondances sonores. Notamment le cycle des quintes pour les chakras ou encore des séries sonores de réalignement où il évoque des couleurs spécifiques.

Autant de chercheurs de « lumière » que de lectures possibles dans la correspondance note/couleur

Les traditions aussi ont leur approche de vérité dans le domaine. Mais, le spectre de nos perceptions est toujours limité aux seuls possibles de nos fonctions sensorielles. Alors, qui peut affirmer connaitre le réel du vivant ?

NAMASTE les cristallins
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Précautions d'achat d'un bol de cristal sur le net

Provenance et contexte actuel des bols de cristal

Ne nous voilons pas la face ! Si vous souhaitez acquérir un bol de cristal en quartz naturel, il ne sera pas fabriqué en Europe ! Quant aux Etats Unis, ils importent la poudre de quartz naturel de Chine.
Oui, le quartz naturel utilisé dans la fabrication d’un bol de cristal chantant est extrait des Terres de Chine.
En revanche, les creusets de laboratoire fabriqués selon le même procédé Saint Gobain, sont réalisés à partir de quartz de synthèse. Y compris en Europe.
Ce n’est pas parce que vous l’achetez en Australie, en Grande Bretagne, aux Etats-Unis, en Allemagne ou en France que votre bol de cristal est fabriqué dans le pays qui le commercialise !

Le dénigrement du « made in China »

Si je vous dis qu’en France, on peut rencontrer le « meilleur » comme le « pire ». Sans doute cela coulera-t-il de source pour vous ?
Et si je vous dis la même chose concernant la Chine – soit dit en passant : 9.600.000 km² de superficie, soit 17,5 fois la France. Vous risquez fort de « tiquer » et de douter de cette même affirmation !

Pourquoi ?

Eh bien parce que la Chine remplace dans nos inconscients collectifs le Japon dans le rôle du « méchant ». Elle serait à l’origine de toutes les difficultés, en Europe comme aux Etats-Unis, en Australie comme au Canada ! L’empire du Milieu est devenu le nouveau bouc émissaire politico-économico-socio-culturel des puissants de ce monde.

Conditionnement ?

Oui, un beau conditionnement se diffuse dans le collectif. Il est centré sur la peur et la victime-émissaire parfaite. Notamment pour désigner le soi-disant coupable de toutes les crises qui se manifestent au moins depuis 2008 sur le plan économique ! Sans compter que nous sommes imprégnés, depuis des décennies, par l’image péjorative des « contrefaçons » made-in-China.
Toujours est-il qu’elle fait grand peur et grand bruit la Chine !
Jusqu’à générer un « China-bashing » !
Pourtant… la culture et l’état d’esprit chinois ont de remarquables atouts !

Les contraintes physiques de la fabrication

Le principe industriel à la base de la fabrication

Le principe industriel à la base de la fabrication de votre bol de cristal nécessite aux ouvriers de travailler devant de grands fours à plus de 3000°C. Parce que le quartz naturel n’entre en fusion qu’à ces températures élevées.

Les contraintes

Ainsi, il s’agit de poste où la charge physique du travail est élevée. Parce que les jeunes générations de Chine sont, comme les nôtres, plus adeptes des nouvelles technologies et nouveaux métiers que des hauts fourneaux !
Or, la difficulté à former des nouveaux ouvriers est une actualité pressante pour les fabricants de bols de cristal chantant.

D’autant plus que les différents types de bols de cristal évoluent vite depuis cette dernière décennie. Donc, ceci nécessite un savoir-faire technique de plus en plus spécifique.
En effet, ce qui existe aujourd’hui dépasse en terme de qualité l’ancien creuset de laboratoire !

Le maillage entrepreunarial

En fait, les fabricants, avec lesquels nous travaillons en direct depuis plus de 15 années, sont toujours prêts à améliorer la qualité de leur production. Y compris au niveau vibratoire et sonore ! Et, de plus, ils sont curieux et veulent satisfaire leur client !

Les TPE ont des atouts

Il est vrai que ce ne sont pas de « grosses boîtes ». Car ces dernières sont d’avantage prisonnières de procédures standardisées et de modes opératoires en recherche de rendement.
Donc, ce sont de petites entreprises, type TPE, qui cherchent à développer des initiatives différentes des grandes industries.

Quels sont leurs atouts

Ces fabriquants acceptent la controverse et les avis divergents. Parce qu’ils font effort pour comprendre nos attentes de praticiens et notre exigeant cahier des charges, nos produits sont de haute qualité.

Même les obstacles que sont la communication écrite ou orale avec des codes culturels et sociaux aux antipodes, ne sont pas rédhibitoires !

De plus, ces professionnels acceptent de co-créer à partir de concept ou d’idées nouvelles. Ainsi, investissent-ils dans de nouveaux équipements pour « travailler » le quartz différemment. Et ceci donne une toute nouvelle palette vibratoire et sonore aux bols de cristal.

Et c’est un atout lorsque l’on souhaite innover avec eux ! Malgré cela, ils sont confrontés aux stratégies commerciales des plus grandes entreprises de leur région.

Le risque des Marketplaces

En effet, tout comme Amazon chez nous, la Chine dispose de plateformes similaires. Et cette concurrence n’aide pas les entreprises plus petites qui peinent à suivre !

En fait, la raison en est assez simple. Les tarifs y sont souvent cassés ce qui leur est préjudiciable d’un point de vue économique.

Des risques pour le consommateurs

Quant au risque que le consommateur prend sur ce type de plateforme : un jeu à « quitte ou double ».

Parfois le jeu vibratoire du bol de cristal ne chantera pas ou pas correctement.

Quelques Exemples de problèmes :

  • absence de sustain
  • pas de Son chanté à la mise en vibration
  • pas d’harmonique car une seule note mate
  • diamètre et sonorité non respectés
  • couleur différente de la commande sur photo « standard »
  • …etc.

Des Taxes supplémentaires

Par ailleurs, il faut bien penser que dans le cadre d’un achat sur les marketplaces chinoises, le consommateur devra s’acquitter, à la livraison, de taxe de TVA et de frais de douane.
D’autre part, si le vendeur de la marketplace sous-évalue la déclaration du montant du produit, alors, le consommateur devra payer en sus des pénalités et une amende au Service des Douanes françaises.

Les boutiques en drop shipping

Vous trouverez aussi, sur le net, des boutiques en ligne qui ne proposent que du drop shipping. Cela signifie que la boutique ne dispose d’aucun bol de cristal en stock. Et il y a fort à parier qu’elle honorera votre commande par les marketplaces.

Les Choix de Cristal Vibrasons

Pour Cristal Vibrasons, vendre un bol de cristal n’est pas qu’un banal acte marchand. Pas de drop-shipping en vue !

Car cet instrument est sacré et nous honorons cela.
Ainsi, nous prenons le temps de vous accompagner avec justesse. D’autre part, nous cherchons à vous donner tous les moyens qui nous sont possibles pour votre satisfaction.

Proximité

Par ailleurs, nous répondons toujours à vos questions, quelles qu’elles soient. Et nous vous transmettons des éléments précis et clairs pour diriger votre choix.

Co-création

Nous co-créons avec vous. Mais, nous créons aussi pour vous, le bol de cristal dont vous rêvez. Nous dessinons des gravures à la demande (sur devis).

Un cahier des charges précis

Car bâtir, d’année en année, un cahier des charges exigeant qui sera respecté par les fabricants est une oeuvre de longue haleine ! Mais il est valorisant, car aujourd’hui, nos bols de cristal sont vraiment de haute-facture !

Une qualité vibratoire irréprochable

Biensur, comme la fabrication est à mi-chemin entre l’industrie et l’artisanat d’art, aucun bol n’est la perfection incarnée ! Cependant, ils sont tous d’une qualité vibratoire supérieure. Donc, c’est ce sur quoi nous plaçons notre focale !

Moyens et conseils pour orienter votre propre choix

Vous pouvez, sur rendez-vous, venir découvrir et choisir votre bol de cristal. Rendez-vous au Show-Room de notre Centre en Gironde ou directement sur notre boutique en ligne.

Images et Vidéos

En ligne, vous disposez de photographies réalisées par un professionnel de l’image, monsieur Fred Blanpain. Vous visionnez aussi des vidéos pour chaque gamme de bols de cristal et chaque Collection de bols d’exception.

Rendez-vous

Prenez rendez-vous pour voir et écouter des bols de cristal, même à distance.
Téléphonez-nous ou tchattez directement sur le site avec Pascal ou avec Muriel autant de fois que nécessaire pour finaliser votre achat.
C’est une marque de respect et de service à laquelle nous tenons.

Formations

Cristal Vibrasons vous accueille dans son Centre en Gironde pour des STAGES sur les bols de cristal. Mais, la voix, la méditation, la dimension thérapeutique des Sons et la voie des Sons Sacrés sont également à l’honneur tout au long de l’année.

Par ailleurs, vous disposez d’une Académie en ligne. Elle est utile pour vous former à distance. Nous vous proposons un accompagnement pédagogique à la demande. C’est inclus dans chaque formation, autant de fois que nécessaire.

Informations & Conseils

Et vous surfez sur notre BLOG pour :

– la pratique des bols de cristal et l’usage des sons en général
– écouter des enregistrements de sons de guérison (sound healing)
– apprendre les Sons thérapeutiques ou d’autres sujets passionnants

Vous pouvez vivre l’expérience de voyages sonores au Centre ou bénéficier de soins sonores, d’accompagnement thérapeutique, de supervision ou de coaching où les bols de cristal sont vraiment des médiateurs d’exception !

Les Choix de Cristal Vibrasons

Car s’assurer de la transparence des informations sur la provenance, la qualité du quartz et la fabrication du bol de cristal est un indispensable !

A la commande

Donc être vigilent lorsque la proposition de la boutique en ligne est en drop-shipping systématique. Ceci, afin de ne pas « tomber » dans les pièges possibles des marketplaces, y compris sur Amazon !

Par ailleurs, pour une perspective professionnelle, recherchez de hautes qualités vibratoires et demandez à voir ou à entendre le bol si vous avez des hésitations.

Egalement, vérifiez si l’identité des gérants de la boutique en ligne est visible et vérifiable (personnes ou entreprises)

A réception

Signalez à votre boutique en ligne tout décalage entre ce que vous avez commandé et ce que vous recevez lorsque votre produit n’est pas du sur-mesure (plus subjectif)

D’autre part, pensez que l’objet qui met en vibration votre bol de cristal (bâton suédine ou silicone, maillet silicone ou caoutchouc) doit être adapté au type de bol de cristal que vous venez d’acquérir

Donc, vérifiez les conseils d’utilisation. Ils doivent être clairs, précis et pertinents ou bien recherchez ces informations !

Enfin, clarifiez toujours votre bol de cristal lors de sa réception. Car le quartz se charge, cela signifie qu’il engramme des informations énergétiques.

Questionnements

Pensez que tous les marketplaces de type Amazon ou E-bay tuent petit à petit la diversité et la singularité des détaillants et petits commerces ?

Comment vous positionnez-vous par rapport à la dimension humaine de leur politique managériale qui est connue et décriée aujourd’hui ?

Que décider quand nous nous sentons appelés à vibrer à la dimension cristalline ?

Et que servons-nous lorsque nous nourrissons des « monstres » planétaires détenus par des actionnaires avides de bénéfices quel qu’en soit le prix ?

Est-ce vraiment votre choix ?

Cristalline journée à vous !
NAMASTE
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Comment clarifier son lieu de vie avec son bol de cristal

Clarifier son lieu de vie avec son bol de cristal est une des nobles tâches de la sorcière cristalline qui sommeille en vous !
Savez-vous que vivre en harmonie avec son lieu de vie ou de travail, cela s’entretien ? Les lieux qui nous accueillent sont aussi un reflet de nous-mêmes… Ainsi, prendre soin d’eux, c’est aussi prendre soin de soi !

1. Qu’est-ce le champ d’énergie chez un être vivant ?

Notre corps n’est pas uniquement fait de matière. Toutes les médecines qui tiennent compte de la structure énergétique de l’humain s’accordent à reconnaître l’existence de plusieurs corps qui se superposent à notre corps physique comme des poupées gigognes.

Le corps est enveloppé d’un champ d’énergie vitale et subtile

Cette enveloppe énergétique n’est pas directement visible, pourtant, elle est identifiée dans bien des traditions depuis la nuit des temps. Notre architecture énergétique possède ainsi ses 7 corps (le corps physique et les 6 corps subtils) :

  1. physique
  2. éthérique (se situe à l’extérieur du corps, telle une sorte de manteau de 2-3 cm d’épaisseur)
  3. astral ou émotionnel (fluctuant et instable, il varie au fil des émotions qui nous traversent, situé à )
  4. mental (là où se forment nos pensées, nos réflexions, notre capacité de synthèse et d’organisation, situé à 8 à 20 cm du corps physique)
  5. causal (corps des causes et des mémoires profondes ; celui où sont inscrits le projet de l’âme et les vies passées, situé à 15 à 30 cm du corps physique)
  6. bouddhique (corps intuitif constituant le corps spirituel, plan de l’énergie universelle situé à 30 à 60 cm du corps physique)
  7. âtmique ou monadique (enveloppe la plus évoluée de l’être humain situé à 60 à 85 cm du corps physique, siège de l’extase spirituelle)

Un expert nous parle

D’après Kiran Vyas, directeur et fondateur des centres Tapovan, et un des pionniers de l’ayurvéda en France, « nous naissons tous avec ces cinq premiers corps qui, globalement, se développent normalement chez chacun de nous. Mais les védas mentionnent que nous pourrions bénéficier de corps encore plus subtils, à condition de les développer intentionnellement par une pratique spirituelle et un art de vie particulier ». Selon lui, à partir des sixième et septième corps, nous pourrions avoir accès à d’autres dimensions de l’espace et du temps.

2. Qu’est-ce que les énergies du lieu ?

Sur Terre, chaque forme de vie est sous l’influence de deux grandes sources d’énergies : cosmique et tellurique. Donc, le Ciel et la Terre.

L’énergie cosmique

Cette énergie génère ce que les géobiologues appellent des vortex ou encore des cheminées cosmo-telluriques. En fait, le champ magnétique terrestre stoppe les protons et les neutrons à 20.000 km d’altitude. Il arrête les électrons à 3.500 km. Car c’est l’atmosphère qui filtre ces rayonnements, exceptés la lumière et infra-rouge, les UV et le rayonnement cosmique.
Si nous ne bénéficiions pas de cette barrière protectrice, la vie n’existerait pas sous la forme que nous connaissons ou bien elle n’existerait pas du tout !

L’énergie tellurique

Elle provient de la planète elle-même, avec ses arborescences souterraines, ses veines d’eau, ses failles… etc.

Comme nous l’explique Alain de Luzan (géobiologue et bio-énergéticien en Gironde, président-fondateur de l’École française de géobiologie), dans son livre « Votre santé en lieu sûr » – édition le courrier du livre- ce rayonnement-là « transporte des ions négatifs attirés par le rayonnement cosmique positif. Lorsqu’ils se complètent puis s’équilibrent, alors les champs cosmo-telluriques sont bénéfiques pour la vie. Ils chargent l’air que nous respirons et alimentent notre vitalité » !

Les énergies cosmo-telluriques

Les réseaux cosmo-telluriques sont reliés aux métaux contenus dans la terre. Et à chaque métal présent dans le sous-sol de la terre correspond un réseau particulier formant un maillage plus ou moins large. Voici donc les réseaux en question :

Hartmann qui correspond au nickel
Curry (diagonal) qui correspond au fer
Peyré qui correspond à l’or
Palm pour le cuivre
Wissman correspondant à l’aluminium

Autres énergies

Mais nous pouvons également être influencés par d’autres sources d’informations énergétiques. Comme, par exemples, les mémoires du lieu ou de certains objets, la présence d’entités, le passage ou la présence d’eau souterraine, les ondes de forme des objets qui nous entourent, leur emplacement…

Reliances

Et si nous pouvons être influencés par notre environnement énergétique, nous l’influençons tout autant en retour. En effet, les scientifiques de GCI (The Global Coherence Initiative) pensent que, « parce que les fréquences des ondes cérébrales et du rythme cardiaque chevauchent la résonance de champ de la Terre, nous ne sommes pas seulement des récepteurs d’informations biologiquement pertinentes, nous alimentons également des informations dans le champ global, créant ainsi une boucle de rétroaction avec les champs magnétiques de la Terre ».

3. Qu’est-ce qui peut influencer les énergies du lieu ?

Parce que l’homme moderne vit en permanence au milieu d’un champ électromagnétique provoqué par le portable, la télévision, le four à micro-ondes, la machine à laver, l’ordinateur, l’ascenseur, le train…
À tel point que l’on parle aujourd’hui de syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM). De plus, la radio-activité est présente dans l’air. Enfin, les bruits et leurs ultrasons sont une autre source de nuisance à ne pas négliger.

Réseaux et santé

Nous avons déjà croisé l’existence des réseaux cosmo-telluriques. En fait, chacun d’eux impactent notre état de santé.
« L’exposition à une zone active est responsable de 60 % des maladies et de 80 % des cas de cancer, d’où l’intérêt de se préoccuper de ces influences » disait au début des années 1950 le chimiste Hartmann. C’est lui qui a laissé son nom au célèbre réseau.
Et à la même époque, le Dr Peyré prêtait son nom à celui mesurant le cuivre et le Dr Curry, météorologiste, à celui du fer.
Pourtant, quelques années plus tard, une étude du Dr Picard à Moulins- sur-Allier, ville où le taux de cancer était deux fois supérieur à celui de la moyenne nationale, a permis d’établir un lien entre habitat et maladie. » INREES –publication du 08 janvier 2018.

Et comme nous le devinons, nos états d’être interfèrent aussi avec les énergies de notre lieu de vie ou de travail.
Ainsi, notre état physique et physiologique, nos états affectifs et émotionnels. Mais aussi nos pensées et croyances, notre dimension spirituelle… car tout cela relève de notre responsabilité personnelle.

4. Se placer au service de la Vie en nous

Notre lieu de vie ou de travail est un écosystème fabuleux ! Il alterne sans cesse entre équilibre et déséquilibre : c’est en mouvement permanent ! L’harmoniser permet de maintenir une structure énergétique propice à la vie, au bien-être et à la santé globale. Votre bol de cristal déploie une énergie qui va élever le niveau vibratoire de votre lieu et ainsi le dégager des charges énergétiques “négatives”, des éléments du bas-astral, des miasmes, des agrégats émotionnels et psychiques…etc. S’il ne modifie pas les réseaux cosmo-telluriques, la pureté et la puissance de son énergie va créer une dispersion vibratoire des charges et maintenir une enveloppe d’énergie au sein de votre lieu.

Faites-vous confiance !

Votre ressenti du lieu et de vous-même en ce lieu est une boussole fiable ! Certains états de l’être peuvent vous faire signe et il peut s’avérer plus qu’utile de nettoyer et de clarifier votre lieu de vie ou de travail.

Ressentez…

  • Fermez les yeux
  • Puis posez votre attention sur la position de votre corps dans l’espace
  • Donnez de l’amplitude à votre souffle et écoutez ce qui vient
  • Enfin, posez-vous la question en conscience, que se passe-t-il en vous lorsque vous êtes ici ?

La Démarche

Les sensations peuvent être subtiles, mais facilement décelables si vous vous placez à l’écoute attentive de votre univers intérieur.

Vous !

Tout d’abord, identifiez vos pensées, vos sentiments, vos sensations physiques, vos perceptions sensorielles. Mais aussi votre niveau d’énergie vitale, votre état psychologique, votre bien-être général…

Le lieu

Réalisez ce petit test dans différentes pièces du lieu. Et mesurez leur niveau vibratoire avec un pendule et une échelle de Bovis.
Parce qu’il s’agit d’une échelle que l’on utilise avec un pendule, et qui fut conçue par le physicien Alfred Bovis. Cela échelonne la valeur vibratoire -en unités Bovis- d’un être vivant, d’un objet ou d’un lieu.
Par ailleurs, cela peut vous permettre d’avoir une mesure et de la confronter à votre ressenti personnel.

5. Clarifier votre lieu grâce aux sons des bols de cristal

Si le lieu mémorise ce qui est dégagé en son enceinte, la fréquence élevée du bol de cristal va dé-cristalliser ce qui est figé.

Une alliance vibratoire

Par ailleurs, votre intention, chantée ou verbalisée à voix haute, est un outil vibratoire puissant.
Ainsi, l’alliance de ces deux portes vibratoires va élever le niveau énergétique du lieu et donc, le dégager des énergies les plus lourdes qui nuisent à votre bien-être.
D’autre part, utiliser votre voix avec le bol chantant vous permet d’intervenir sur différentes fréquences. Car l’énergie cristalline est pure et d’une haute fréquence. Elle est puissante car elle provient du minéral quartz.

Clean oblige !

Votre bol de cristal doit être nettoyé d’un point de vue énergétique, avant et après la clarification. Car le quartz est mémoriel, donc il engramme de l’information qu’il restitue amplifiée !

6. Comment faire ?

Placez-vous, intuitivement, à un endroit de la pièce. Ou, à défaut, commencer par son centre.

Préalable

Si vous avez un pendule, alors recherchez dans votre lieu de vie ou de travail le Point-Son. De cet endroit, l’énergie-son sera déployée à l’ensemble de la bâtisse. Donc, vous n’aurez pas à circuler physiquement (Ecole française de Feng-Shui, Jean-Claude Sachou).
Sinon, déplacez-vous en jouant de votre bol de cristal et en verbalisant votre intention de clarification.

La place des Sons

Donc, baignez littéralement l’endroit de sons. Puis, parcourez l’espace ! Ouvrez les tiroirs, les meubles, les placards, passez derrière les rideaux et tentures… Et pensez à ouvrir vos fenêtres afin que l’air circule et participe à véhiculer toutes ces ondes cristallines dans votre lieu.

Percevoir l’invisible

Sortez quelques instants puis revenez avec l’intention d’un re-nouveau. Replacez-vous en état de réceptivité. Fermez les yeux. Puis, posez votre attention sur la position de votre corps dans l’espace. Enfin, donnez de l’amplitude à votre souffle et écoutez ce qui vient…

7. Exemples de verbalisations pour clarifier votre lieu

Invocation pour dégager des nocivités :

Par le très-saint-nom de notre Père divin Par le très-saint-nom de notre Mère divine
En union avec mon être essentiel, moi (votre prénom),
Je demande que toutes les nocivités de quelque ordre qu’elles soient,
Qui sont dans le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu
Soient transférées vers cette flamme de vie (diriger votre geste vers la bougie) et transmuter en lumière pour toujours
Je demande qu’à la place soit l’énergie divine d’amour sagesse (appelez les énergies que vous souhaitez)
Et qu’elle emplisse le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu.

Invocation pour dégager des entités :

Par le très-saint-nom de notre Père divin Par le très-saint-nom de notre Mère divine
En union avec mon être essentiel, moi …
Je demande que toutes les entités, de quelque confession qu’elles soient,
Qui sont dans le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu
Rejoignent la lumière, Je vous bénie
Je demande qu’à la place soit l’énergie divine d’amour sagesse… (appelez les énergies que vous souhaitez)
Et qu’elle emplisse le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu.

Honorer le Deva

Et vous pouvez aussi adjoindre à l’énergie-cristal, une intention à l’égard du Deva (esprit) de la maison afin qu’il accompagne votre démarche de clarification.

Car il est essentiel de repenser notre rapport à la nature, à l’invisible et au sacré. Tout est Un !

Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, de vibration” Nikola Tesla

Namaste les Cristallins !
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


quelques conseils pour bien choisir votre bol de cristal. Choisir en live ou en ligne, tout est possible si vous vous poser les bonnes questions ! Cristal Vibrasons

Comment choisir son bol de cristal ?

Vous le pensez peut-être, choisir son bol chantant n’est pas aussi simple que ça !
Et si vous vous trompiez ?
La première fois… comme toutes les premières fois… mille et une questions se bousculent en votre esprit ! Vous êtes en proie à une chose commune : la « peur » de vous tromper ! Dès lors, vous-vous persuadez qu’il vous faut l’aide de quelqu’un d’autre que vous-même ou qui possède un « don » particulier pour vous dégotter le bol qu’il vous faut !
Essayez, autant que possible, de ne pas tomber dans ce travers qui vous ôte votre propre pouvoir. Vous êtes tout à fait capable de faire un choix pertinent pour vous-même ! Peut-être vous faut-il simplement une « p’tit’ » méthode afin de vous posez les bonnes questions de départ.

Quel est mon budget ?

La question parait être une palissade et pourtant…
C’est important pour trouver la « perle » qui répondra aux autres critères ci-dessous tout en respectant le seuil pécuniaire à ne pas dépasser.
En effet, dans certaines collections, notamment les « bols classiques Blancs », une même note (fa par exemple) chantant sur une même octave (grave ou médium ou aiguë) peut se retrouver sur différents diamètres de bols chantants (20cm, 23cm, 25cm, 30cm…etc.).
En d’autres termes, si vous appréciez les sons graves (octave 3) mais que votre budget ne vous permet d’accueillir qu’un 25cm, tout n’est pas perdu ! Il vous suffit de joindre un membre de l’équipe Cristal Vibrasons pour le trouver !

Choisir ? Mais quelles sont mes perspectives d’utilisation ?

Nous voici au cœur d’une question fondamentale. Car, bien au-delà de la note, votre bol de cristal va déployer des vagues d’énergie. La vitesse de sa spirale est capitale ! C’est la raison pour laquelle, sur notre boutique en ligne, vous disposez de cette information.

Pour les bols chantants classiques blancs, plus le diamètre est petit, plus la spirale est vive et serrée. Plus le diamètre est grand, plus la spirale est ronde et lente !

En fait, les perspectives d’utilisation d’un bol de cristal sont multiples. Les plus courants sont biensur :
– un usage personnel et spirituel
– un usage professionnel thérapeutique

Les différentes pratiques

Cependant les bols de cristal s’invitent depuis plus de 20 ans dans bien d’autres pratiques :
– méditer
– se centrer
– se relaxer
– créer des élixirs
– nettoyer un lieu
– accompagner un cours de yoga ou de sophrologie
– créer des voyages sonores, siestes musicales ou escapades cristallines
– psalmodier
– chanter des mantras
– préparer une nourriture énergétisée
– informer de l’eau
– …etc.

Pressentir ou choisir en connaissance de cause

Pressentir ou savoir ce que vous souhaitez vivre avec votre bol de cristal permet tout simplement de le choisir avec plus de pertinence.

L’impact des octaves

Par exemple, si vous souhaitez commencer à méditer avec un bol de cristal de 18cm note Si, octave 5, cela risque de s’avérer délicat.
En effet, l’octave 5 va résonner, sur le plan physique, au niveau de la tête. Si vous n’êtes pas encore un méditant aguerri, il va donner de l’énergie-cristal à votre mental. Ainsi, vous risquez de passer à côté de votre objectif, car chez l’occidental, le mental est rarement au repos…
En revanche, une octave 4 (médium) ou grave (3) a toutes les chances de faciliter l’accès de la conscience vers le bas du corps. Pour cela, il vous faudra choisir un bol de cristal dont le diamètre est supérieur à 18cm. Par ailleurs, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, plus vous descendrez votre conscience dans le corps, plus elle pourra s’élever !
D’autre part, si vous souhaitez utiliser votre bol de cristal pour élever rapidement le taux vibratoire d’un lieu ou encore réaliser un dégagement de mémoire, alors le 18cm sera “parfait” !

Quelles sont mes affinités avec les sons ?

Bien souvent, nous sommes en affinités avec des notes proches de notre octave vocale.
Si votre voix est grave, vous appréciez peut-être modérément les sonorités aiguës. Inversement, si votre voix est aiguë, vous n’êtes peut-être pas à l’aise avec les sons graves.
Votre voix, que j’appelle votre « empreinte vocale », vous est donc plutôt familière. Voici donc un bon indicateur de départ.
Si vous ne savez pas, pensez aux sonorités des voix humaines qui vous touchent le plus. Celles de vos proches, de chanteurs, d’acteurs… peu importe. Notez s’ils ont des points communs. Voilà un deuxième axe intéressant pour votre futur choix de bol de cristal.
Enfin, si vos affinités sont iconoclastes, réjouissez-vous ! Vous avez donc le choix : tout a des chances de vous plaire.

Qu’est-ce que je pense ?

Vous pouvez, bien-entendu, orientez votre choix à partir de vos connaissances ou de vos desiderata.
Par exemple, choisir votre bol de cristal à partir de sa corrélation à un chakra. Cela n’est pas à exclure. Cependant, pensez bien à prendre en considération à la fois l’octave avec laquelle vous êtes en affinité ainsi que votre perspective d’utilisation. Cette mise en lien vous épargnera peut-être une petite déception : « il est merveilleux, mais je l’aurais aimé un peu plus grave » par exemple.

Qu’est-ce que je ressens ?

Voici la pierre d’angle de votre choix ! Votre perception et votre ressenti seront des guides parfaits !
Faites leur confiance. Faites-vous confiance !
Vous pouvez activer ce canal en live comme en ligne.
Vous aurez, toujours, une « impression » au moment de choisir. Ça dira plutôt « oui » ou plutôt « non » quasi instantanément. Le seul biais, c’est la « mainmise » de votre mental qui s’amusera à rebattre les cartes avec espièglerie !

En live, votre ressenti parlera tout de suite.
En ligne, c’est votre intuition qui sera votre co-pilote !

Et si vous avez encore un doute qui s’accroche, il vous suffit de nous contacter. Nous vous accompagnons sur rendez-vous, gratuitement.

Chez Cristal Vibrasons

Vous pouvez écouter les bols sur rendez-vous au Centre (Gironde), par téléphone (06.71.49.40.81), par WhatsApp ou Skype ou par Messenger vidéo (votre facilitatrice en ligne : Muriel Lacombe).

Vous pouvez également venir au Centre

Et si vous acceptez de vous faire confiance, vous pouvez directement acquérir votre bol de cristal sur la boutique en ligne www.cristalvibrasons.com. Chaque produit est clairement décrit, vous disposez également de vidéos pour chaque collection. Le blog peut également être un support à votre réflexion pour orienter votre choix. Sans parler de l’avis des autres Cristallins qui ont déjà franchi le cap !

Notre Ecole en ligne

l’Académie vous propose des formations adaptées aux débutants comme aux “tisseurs de sons” avertis ! La formation 1 concerne l’initiation à l’usage des sons et la formation 2 vous propose la voie des sons sacrés et l’approche quantique des bols de cristal chantants !

Alors, “laissez-vous choisir” par un bol de Cristal Vibrasons !

Namaste les cristallins !
Muriel Lacombe

Vous pouvez partager l’article à condition d’en conserver son intégralité, d’identifier la source (Cristal Vibrasons) et l’auteur. Merci.


Chant Sacré - Le DHARMA

Chant Sacré – Le DHARMA

MurielBy Muriel6 avril 20204 Minutes

Le Dharma…

“La nature et la vie sont passées par des périodes d’évolution et de progrès depuis des millions d’années. La conscience est apparue avec l’être humain. Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle phase : nous faisons face à une crise évolutionnaire et nous n’y sommes pas préparés. Je viens en Occident pour rappeler la vérité de l’évolution et aider les êtres humains à évoluer vers une nouvelle conscience, selon les principes de la Vérité, du dharma.
Il faut distinguer mental et conscience. Le mental est le produit de l’environnement, de la société, de la culture. C’est un arrangement temporaire et de surface, utile pour vivre dans le monde. Par conséquent, le mental est connecté à l’ego et au désir. La conscience est liée à l’âme et à la vérité de l’être profond. Elle trouve son contentement en elle-même. Ce potentiel de l’être humain ne s’est pas encore manifesté. Il a besoin d’un flux d’énergie spirituelle pour apparaître.
L’objectif de cette croissance spirituelle est la transformation de notre mental égocentrique vers quelque chose de plus grand… Un sens cosmique doit se développer dans la conscience humaine…”

Sri Tathâta –Dharma –  propos recueillis par Matthieu Stricot – publié le 12/01/2015 dans le Monde des Religions

la vie et l’enseignement de la vie

Le dharma désigne dans son contexte primitif indien tout à la fois la loi, l’ordre, la condition mais également le devoir et la bonne conduite.

En fait, le dharma réunit toujours ces deux sens, la vie et l’enseignement de la vie. Dans cette perspective qui unit la vie et son enseignement, étudier le dharma signifie donc s’étudier soi-même, et toutes les méthodes et les enseignements bouddhistes qui nous invitent à éclaircir l’existence.

Mais l’étude du dharma n’est pas l’acquisition d’un savoir mais la transformation de sa propre vie. Ainsi, l’étude passe par l’approfondissement des textes et des écritures.


Dr Kuartz- Méditer facilement

Dr Kuartz- Méditer facilement

MurielBy Muriel6 avril 20203 Minutes

Apprendre à méditer est, parfois, difficile.
La méditation sonore avec un bol de cristal facilite l’interiorisation et la détente profonde.
Le Dr Kuartz vous explique comment méditer facilement et pourquoi le bol de cristal est un médiateur efficace pour la méditation !
Ce petit dessin animé vous livre, de manière ludique, quelques astuces afin que votre méditation devienne un véritable jeu d’enfant !
Quand nous sommes trop pris dans l’agitation du monde, nous perdons la connexion les uns avec les autres – et nous-mêmes.” – Jack Kornfield
Jack Kornfield est un enseignant et auteur de mindfulness qui (avec Sharon Salzberg et Tara Brach) a fondé l’Insight Meditation Society en 1975. Il a joué un rôle clé en apportant la méditation de pleine conscience.

Pour information :
La méditation vient de la racine latine  meditatum. Cela veut dire méditer.
Il semblerait que la première fois que ce terme ait été utilisé pour désigner le processus ce fut au 12ème siècle. Et c’est un moine nommé Guigo II qui l’a fait. En fait, personne ne sait exactement quand l’histoire de la méditation a commencé… Ainsi, méditer est une pratique spirituelle, mentale et posturale très ancienne.
Mais l’essentiel est que vous parveniez à une introspection sincère et sereine. Votre pratique de la méditation vous permettra de contrôler vos émotions et de recentrer votre esprit !


Privacy Preference Center